Les loyers des magasins vont plonger, selon UBS

SuisseLes économistes de la banque suisse prévoient une baisse des loyers des surfaces commerciales au cours des prochains mois à cause de la pandémie de coronavirus.

De nombreux magasins ont du fermer leur porte suite aux mesures de sécurité décrétées par le Conseil fédéral.

De nombreux magasins ont du fermer leur porte suite aux mesures de sécurité décrétées par le Conseil fédéral. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La crise sanitaire causée par le nouveau coronavirus va exercer une forte pression sur le marché immobilier, selon UBS. Les économistes de la grande banque s'attendent à une baisse des loyers des surfaces commerciales. Dans l'immédiat, la situation devrait rester plus ou moins stable dans le résidentiel et pour les surfaces de bureaux.

Le commerce de détail est très affecté par les restrictions imposées par le Conseil fédéral afin de ralentir la propagation de l'épidémie. Un milliard de francs de ventes de produits non alimentaires sont perdus chaque semaine en raison de la fermeture forcée des magasins, indique le numéro un bancaire mercredi. La restauration-hôtellerie figure également parmi les secteurs économiques lésés.

Ce contexte difficile frappe de plein fouet le marché immobilier. Certains propriétaires accordent des périodes d'exemption de loyer. Parallèlement, l'offre en surfaces commerciales risque d'être excédentaire. Dans ce segment, les loyers devraient ainsi baisser de 10 à 15% au cours des prochains mois en Suisse. Les pertes pour les propriétaires sont estimées par UBS à 1 milliard de francs.

Pour la grande banque, la crise sanitaire va accélérer le changement structurel dans le commerce de détail, favorisant encore davantage les achats en ligne. Si l'Etat n'intervient pas à grands frais, certaines enseignes n'auront pas d'autre alternative que de mettre la clé sous le paillasson.

Le télétravail pèse

En conséquence, de nombreux propriétaires vont transformer leurs surfaces commerciales en appartements ou en bureaux. Dans ces deux catégories, une légère baisse des loyers est attendue à court terme. Les restrictions de voyages et le ralentissement démographique vont tout de même affecter le résidentiel à plus long terme, avec un repli des loyers estimé par UBS à 5% maximum.

Du côté des surfaces de bureaux, la détérioration du marché de l'emploi et le recours au télétravail constituent les deux principales menaces. Les bureaux partagés (open spaces) seront tout particulièrement concernés. Le numéro un bancaire helvétique table sur une baisse des loyers de 3% à 5% au cours des douze prochains mois.

L'accès à la propriété va également connaître un sérieux coup de frein durant la crise sanitaire, selon les économistes d'UBS. Les personnes désireuses de vendre leur maison devront attendre au risque de céder leur bien à un prix moindre. A l'heure actuelle, la baisse peut atteindre 5%. Pour le luxe et les centres urbains très demandés, une chute allant jusqu'à 15% est attendue. (ats/nxp)

Créé: 25.03.2020, 17h36

Articles en relation

La Suisse a rapatrié 560 Helvètes bloqués

Coronavirus Mardi et mercredi, plusieurs vols ont été affrétés pour rapatrier des Suisses coincés à l'étranger par le Covid-19. Plus...

Direct - Près de 9000 morts en France

Coronavirus Retrouvez toutes les informations sur l'évolution de l'épidémie du coronavirus. Plus...

Près de 10'000 cas de Covid-19 en Suisse

Coronavirus Le ministre de la santé Alain Berset a estimé ce mercredi que le pays s'approche du sommet de la courbe des contaminations. Il a rappelé l'importance des mesures pour lutter contre la pandémie. Plus...

Nouvelles mesures pour le marché du travail

Suisse Le Conseil fédéral a annoncé ce mercredi une simplification des procédures liées au chômage et au recrutement des travailleurs pendant la crise du coronavirus. Plus...

Swisscom détectera les rassemblements illégaux

Coronavirus Suite aux mesures de sécurité liées au coronavirus, l'opérateur de téléphonie communiquera à l'OFSP les attroupements dans l'espace public grâce aux données provenant des cartes SIM. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.