Les poissons ne voleront plus au Sechseläuten

ZurichUne coutume ancienne mais contestée, pratiquée à l'occasion de la mise à feu du bonhomme d'hiver, sera abandonnée à Zurich.

Cette coutume se pratiquait à l'occasion de la mise à feu du bonhomme d'hiver.

Cette coutume se pratiquait à l'occasion de la mise à feu du bonhomme d'hiver. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Il n'y aura désormais plus de lancer de poissons morts dans le public lors de la fête du Sechseläuten, fête printanière censée chasser la saison froide par la mise à feu du bonhomme d'hiver.

Cette curieuse pratique était critiquée depuis longtemps déjà par les protecteurs des animaux. Mais ce sont les pêcheurs professionnels qui lui donnent finalement le coup de grâce.

Jeter des poissons morts dans la foule était un rituel important pour les jeunes membres de la corporation des marins. Presque centenaire, cette tradition symbolisait l'alimentation des cinq mille dans l'évangile. Les lanceurs affectionnaient en particulier les fenêtres ouvertes et les balcons.

Gaspillage de gardons

Les gardons, qui passaient longtemps pour non comestibles, étaient utilisés pour cette coutume. Entretemps, ils sont toutefois vendus frits. Pour cette raison, les pêcheurs professionnels ont approché la corporation, a indiqué samedi le greffier de celle-ci, Franco Staub, confirmant un article de la Neue Zürcher Zeitung.

La corporation se sent intimement liée aux pécheurs, a ajouté le greffier: «Nous ne souhaitons pas leur causer de dommages». Car les professionnels ne voient pas d'un bon œil le gaspillage de poissons qu'habituellement ils vendent.

Les défenseurs des animaux critiquaient depuis longtemps la pratique et demandaient à la ville de Zurich d'interdire ce «lancer de cadavres» lors du Sechseläuten, fête printanière censée chasser la saison froide par la mise à feu du bonhomme d'hiver. La coutume contestée ne sera pas totalement supprimée pour autant: les poissons morts seront remplacés par des exemplaires en chocolat expressément fabriqués pour l'occasion. (ats/nxp)

Créé: 09.01.2016, 13h21

Articles en relation

Le Bonhomme hiver annonce un été plutôt pourri

Zurich Le «Böögg», le Bonhomme hiver auquel les Zurichois boutent le feu chaque année pendant le Sechseläuten, a tenu 20 minutes et 39 secondes avant d'exploser. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.