Les urgences se réorganisent à Neuchâtel

HôpitalL'Hôpital neuchâtelois lance un chantier qui durera 2 ans et coûtera pas loin de 3 millions pour améliorer les urgences.

L'entrée de l'Hôpital neuchâtelois, HNE, de Pourtalès.

L'entrée de l'Hôpital neuchâtelois, HNE, de Pourtalès. Image: Archives/photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'Hôpital neuchâtelois (HNE) met en oeuvre la réorganisation des urgences sur son site de Neuchâtel, destinée à fluidifier les flux de patients et à améliorer l'accueil. Le chantier sera étalé sur 18 mois, de septembre 2017 à mars 2019, et coûtera 2,8 millions de francs.

Les travaux produiront ponctuellement des nuisances sonores pour les patients, prévient HNE dans son communiqué diffusé vendredi. Ils visent notamment à augmenter la surface disponible pour les soins et à améliorer la confidentialité, grâce à la création de salles de tri.

L'orientation de la salle d'attente sera repensée pour améliorer l'accueil: les patients seront installés dans un espace qui n'aura plus une vue directe sur la rampe d'arrivée des ambulances. De plus, le Centre d'urgence psychiatrique, installé juste à côté du service des urgences, bénéficiera d'une surface agrandie.

Fréquentation accrue

Le département des urgences et le comité de direction ont décidé il y a deux ans de repenser l'organisation du 1er étage de Pourtalès. A l'instar des autres hôpitaux suisses, HNE connaît une hausse constante de la fréquentation des urgences: 60% de 2010 à 2016.

Or le dispositif actuel n'a pas changé depuis 10 ans: «Nous arrivions à la limite», commente dans le communiqué le médecin-chef des urgences Vincent Della Santa. (ats/nxp)

Créé: 15.09.2017, 11h44

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

La drague au parlement fédéral (paru le 16 décembre 2017)
(Image: Valott) Plus...