Les usagers du rail paient plus que les automobilistes

Coûts des transportsLa hausse du prix d’un aller-retour en transport public s'est élevée à 80% depuis 1990. L'augmentation pour le même trajet en voiture n'a été «que» de 30%.

Les coûts des trajets en train ont augmenté bien plus fortement que ceux en voiture.

Les coûts des trajets en train ont augmenté bien plus fortement que ceux en voiture. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les utilisateurs du rail voient depuis 1990 les coûts des trajets monter plus fortement que les automobilistes. Durant cette période, la hausse des allers-retours s’est montée à 30% pour le trafic privé, contre presque 80% pour le transport ferroviaire, selon une enquête du Surveillant des prix publiée mardi.

L’étude porte sur les coûts directs pour un voyageur individuel et compare le prix qu’il doit payer quand il utilise la voiture ou le train. Cinq trajets représentatifs dans différentes régions de Suisse ont été choisis et leurs prix comparés: Berne-Zurich, Lausanne-Genève, Wattwil (SG)-Romanshorn (TG), Locarno (TI)-Bellinzone et Disentis/Muster (GR)-Coire.

La hausse du prix d’un aller simple en transport public entre 1990 et aujourd’hui atteint 45% et celle d’un aller-retour 80%. De même, l’abonnement demi-tarif est à présent 60% plus cher qu’en 1990 et l’abonnement général 65%.

Facteurs distincts

Les coûts liés au trafic routier semblent dépendre davantage du marché, écrivent les auteurs de l’étude. Ils suivent donc d’une manière générale la courbe de l’inflation en Suisse.

Les coûts liés au rail sont plutôt liés à des décisions politiques et aux évolutions concernant l’offre. L’abandon du rabais sur les billets de retour dès 2004, par exemple, a conduit à une augmentation de tarif ayant frôlé les 100% pour le trajet Berne-Zurich.

Question politique

Depuis 1990, le transport ferroviaire a clairement perdu du terrain sur le plan des prix et de son attractivité au profit du trafic privé, écrit le Surveillant des prix. L’évolution des coûts de déplacement est restée plutôt modérée pour la route, alors qu’elle se situe au-dessus de la moyenne pour le rail, différence qui invite à porter un regard critique, poursuit-il.

En revanche, l’offre de transports publics s’est améliorée dans l’ensemble, ce qui explique en grande partie l’augmentation du nombre de passagers malgré la forte hausse des tarifs. Il appartient aux autorités politiques de décider si l’attractivité des transports publics, et notamment leurs coûts, doit être repensée et redéfinie.

L’étude a pu déterminer le coût des déplacements par la route grâce au barème des frais kilométriques du Touring Club Suisse. Les cinq trajets représentatifs ont été choisis sur la base des données disponibles de l’Union des transports publics. L’enquête s’est surtout concentrée sur l’évolution des tarifs des billets aller simple en deuxième classe sans réduction. (ats/nxp)

Créé: 02.07.2013, 14h49

Articles en relation

Vaud et Genève se mobilisent pour leurs routes

Mobilité Après le rail, quatre conseillers d‘Etat dessinent le développement routier de la métropole. Plus...

Le National augmente la TVA pour financer le rail

Transports publics Le Conseil national alloue 6,4 milliards de francs au rail pour développer l'infrastructure ferroviaire jusqu'en 2025. Pour financer le surcoût des projets ajoutés, la Chambre du peuple a décidé de relever la TVA d'un pour mille de 2018 à fin 2030. Plus...

Le TCS soutient le référendum sur la vignette

Réseau routier Le TCS réclame un financement équitable entre la route et le rail. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 11 décembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...