Les vélos de Publibike retirés aussi de Zurich

Mobilité doucePause forcée pour les vélos en libre service de Zurich, en raison de déprédations et de vols.

Les bicyclettes vont être équipées d'un verrouillage électronique plus performant.

Les bicyclettes vont être équipées d'un verrouillage électronique plus performant. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Après Berne, Publibike retire également tous ses vélos en libre service à Zurich, suite à des vols. Les bicyclettes devront être équipées d'un verrouillage électronique plus performant. De nombreux inconnus avaient réussi à en briser l'original.

Classiques ou électriques, les vélos à louer de manière électronique seront remis en service dans deux semaines au plus tard, indique Publibike jeudi. En contrepartie, les abonnés bénéficieront de la gratuité des prestations durant un mois.

Il en ira de même des clients bernois. Dans la capitale fédérale, Publibike a annoncé la même décision dimanche dernier après de nombreux cas de déprédations et de vols. Cette pause forcée permettra aussi de corriger une autre faiblesse de l'offre de vélos en libre service: des erreurs dans le système de facturation. La ville de Zurich avait lancé cette offre de vélos avec ou sans abonnement en avril dernier. (ats/nxp)

Créé: 23.08.2018, 18h18

Articles en relation

Les PubliBike lausannois seront mieux sécurisés

Mobilité Après des actes de vandalisme à Berne et à Zurich, tous les vélos du réseau moderne auront aussi droit à une révision du cadenas. Plus...

PubliBike retire tous ses vélos des rues bernoises

Suisse Plusieurs centaines de bicyclettes louées par la filiale de CarPostal ont subi des déprédations. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.