Maçonne, menuisière? Des professions rarissimes

Marché du travailL’armée suisse met en avant sa première femme pilote de FA-18. Quels sont les autres métiers plutôt réservés aux hommes? Le point.

Chez les étancheurs ou les maçons, les femmes ne représentent qu’un seul petit pourcent.

Chez les étancheurs ou les maçons, les femmes ne représentent qu’un seul petit pourcent. Image: Keystone/Image d'illustration

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Alors que la «Grande muette» célèbre en grande pompe Fanny Chollet, sa première pilote de chasse sur l’aérodrome militaire de Payerne, nous prenons un peu de hauteur. Quels sont les métiers où la gent féminine est la moins représentée? Éléments de réponses et témoignage.


À lire: L’armée suisse mise sur les femmes


Maçonne, pilote d’avion, menuisière, constructrice de route, officière militaire ou encore guide de montagne… autant de métiers qui se déclinent rarement au féminin. Dans l’armée suisse, on dénombre 0,7% de femmes. L’an dernier, à Zurich, la faîtière «Sens de construction» présentait au public une vingtaine de femmes actives dans les métiers de la construction, dont la première femme à avoir réalisé un apprentissage de monteuse en échafaudage. Cette conférence avait pour but de susciter des vocations pour ces fameux métiers décrits comme masculins. Mais où manquent à l’appel, chaque fin d’été, 3000 nouveaux apprentis. Malgré cela, l’on parvient quasi à la parité dans certains jobs, comme chez les peintres en bâtiment où 43% des apprentis sont des apprenties. À l’inverse, chez les étancheurs ou les maçons, les femmes ne représentent qu’un seul petit pourcent.


À lire : Devenir pilote de combat, une vocation


Les femmes guides sont 2%

Dans le milieu de la montagne, la Suisse compte quelque 1500 guides diplômés. Une trentaine d’entre eux, soit environ 2%, sont des… femmes. Une dizaine exercent leur passion en Valais. À 31 ans, Nicole Berthod, habitante de Bramois dans la périphérie de Sion, est l’une d’elles. Elle a effectué sa formation entre 2010 et 2013. Cette passionnée des hauteurs enneigées est très fière de son parcours. «Je suis surtout ravie du chemin parcouru. Après les cours, la vie de guide est une vraie chance. Cela m’ouvre beaucoup de portes et me permet de rencontrer plein de gens.» Et le fait d’évoluer dans un milieu composé essentiellement d’hommes? «Cela s’est toujours bien passé et j’ai noué des liens privilégiés avec mes collègues, hommes ou femmes. Je pense que les femmes se préparent d’autant plus. Nous avons un côté perfectionniste. Nous savons pertinemment que nous allons nous retrouver sous les feux de la rampe, donc on fait sans doute plus attention. C’est intrinsèque au caractère féminin, d’arriver au top.»


À lire : Une élève modèle, qui a toujours rêvé d’aller là-haut


Un aspect communautaire

La jeune maman valaisanne, qui enseigne aussi à 30%, met en avant les liens privilégiés entre passionnés de montagne. «La grosse différence avec ce milieu-là, c’est l’aspect communautaire. Les amateurs des sports de montagnes partagent des valeurs fortes. Et j’ajoute que dans l’effort, des liens uniques se tissent.»

Nicole Berthod voit dans son diplôme de femme guide un immense faire-valoir: «Quand on est femme, on a des opportunités qui s’ouvrent. Ça peut sûrement aider à nous mettre en avant. La preuve, vous me téléphonez, rigole-t-elle. Un diplôme de guide de montagne, ça démontre des capacités, dans la gestion de groupe, des risques, etc. C’est une belle reconnaissance.»

Créé: 19.02.2019, 20h53

Articles en relation

Une élève modèle, qui a toujours rêvé d’aller là-haut

Défense aérienne Désormais établie dans la Broye vaudoise, Fanny Chollet a grandi dans une famille de pilotes, à Saint-Légier. Plus...

L’armée suisse mise sur les femmes

Défense Alors qu’elle fête aujourd’hui sa première femme pilote, la grande muette trime pour augmenter ses effectifs féminins. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.