Malgré son infarctus, Martin Bäumle reprend tous ses mandats

Vert'libérauxIl y a 3 semaines, le président des Verts libéraux était victime d'une crise cardiaque. En convalescence, Martin Bäumle va devoir déléguer provisoirement. Mais il ne renonce à aucun mandat politique.

Le vice-président des Verts libéraux Laurent Seydoux, Martin Bäumle, et la secrétaire générale Sandra Gurtner-Oesch mardi 1er avril à Berne.

Le vice-président des Verts libéraux Laurent Seydoux, Martin Bäumle, et la secrétaire générale Sandra Gurtner-Oesch mardi 1er avril à Berne.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Tout d'abord, je tiens à préciser que malgré les rumeurs qui ont circulé aujourd'hui, je n'ai pas l'intention de démissionner. Cela aurait été un poisson d'avril.» C'est en ces termes que Martin Bäumle a démarré son point presse à Berne pour faire le point sur son état de santé après une crise cardiaque qui l'a terrassé le 10 mars dernier.

Mieux encore, le Vert'libéral, âgé de 49 ans, a annoncé qu'il ne renonçait à aucun de ses mandats, ni en tant que président de son parti, ni en tant que conseiller national et encore moins en tant que directeur des Finances de sa commune de Dübendorf (ZH). «J'ai maintenu quelques rendez-vous indispensables, mais j'ai annulé ou reporté tous les autres pour le moment», a-t-il précisé.

Plus sous tension 24h sur 24h

Martin Bäumle va mieux. Il est encore en convalescence, a-t-il indiqué. Et il va devoir apprendre à mieux se nourrir, à pratiquer un sport régulier, à lâcher prise et surtout faire attention à ne plus être sous tension 24h sur 24.

Mais selon ses dires, son infarctus n'est pas lié à ses seules nombreuses fonctions politiques. C'est un cumul de facteurs de stress dus au fait que l'homme fort des Verts libéraux a de la peine à déléguer et qu'il ne prend pas assez soin de son corps, a-t-il résumé. Mais il est conscient qu'il a eu «de la chance dans son malheur» et qu'il s'agit d'une belle alerte.

«Mais cela devrait mieux aller. J'ai été absent 3 semaines et le parti ne s'est pas effondré», a-t-il dit. Cela prouve que la vice-présidence mise sur pied en 2012 après les élections fédérales de 20111 ainsi que l'organisation du parti porte ses fruits, a-t-il fait remarquer, en présence de son vice-président justement, le Genevois Laurent Seydoux.

Pour ce dernier, le fait que Martin Bäumle ne renonce à aucun mandat est normal. Ecoutez la réponse de Laurent Seydoux:

Est-ce que le fait qu'il assumera plus de tâche en tant que vice-président des Verts libéraux sera l'occasion de mieux faire connaître le parti en Suisse romande? La réponse de Laurent Seydoux:

Et surtout, pas évident qu'un président charismatique et fondateur de son parti comme Martin Bäumle, s'en aille à 18 mois des élections fédérales.... Retrouvez le vice-président Laurent Seydoux:

(nxp)

Créé: 01.04.2014, 15h12

Articles en relation

«Nous sommes tous candidats à l’infarctus»

Santé et politique Faut-il maintenir un parlement de milice en Suisse? La question se pose après la crise cardiaque du président des Vert’libéraux Martin Bäumle et la charge toujours plus grande des élus à Berne. Plus...

«Cet infarctus remet en cause le Parlement de milice»

Martin Bäumle à l'hôpital Pour Isabelle Chevalley, la crise cardiaque de son président de parti Martin Bäumle est la conséquence de la pression politique et médiatique que subissent les politiciens en plus de leur surcharge de travail. Plus...

Le président des Vert'libéraux a fait un infarctus

Conseil national Martin Bäumle est à l'hôpital. Le président du Conseil national Ruedi Lustenberger a annoncé que le président des Vert'libéraux avait fait une crise cardiaque. Plus...

Un Genevois à la direction des Vert'libéraux

Assemblée Les délégués, réunis samedi en assemblée à Berne, ont élu Laurent Seydoux à la vice-présidence du parti. Il épaulera Martin Bäumle, qui a été reconduit à la présidence. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

CarPostal franchit la ligne, paru le 16 juin
(Image: Valott) Plus...