Migros retire les fromages Babybel de ses rayons

La musique de la pub était si jolie, mais les prix du fournisseur sont jugés trop élevés par le leader suisse du commerce de détail.

Image: WIKIMEDIA COMMONS

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Migros stoppe les commandes, séance tenante, des fromages Babybel. Le leader suisse du commerce de détail juge trop élevés les prix du fournisseur, le groupe Bel, domicilié à Orgelet, dans le Jura français. « Dans notre volonté d’obtenir des prix justes, nous sommes actuellement en négociation avec cette société. C’est pourquoi l’article n’est pas disponible en ce moment dans nos magasins », indique Tristan Cerf, porte-parole de la Fédération des coopératives Migros..

Les fromages bannis des rayons Migros se présentent sous la forme de disques de petite taille, couverts de cire rouge. Ils sont vendus dans des filets, contenant six, douze neuf ou quinze unités, de 22 grammes chacune. A cela s’ajoute le grand format, de 380 grammes la pièce. Quelle que soit la dimension proposée, ce fromage ne brille pas par sa puissance gustative.

Une telle mesure de Migros rappelle ses sanctions similaires prises récemment aux dépens de Mars Schweiz AG (filiale zougoise d’une multinationale domiciliée en Virginie). Le géant orange déplorait les prix de ce fournisseur, excessifs à ses yeux, pour divers chocolats et produits alimentaires destinés à des animaux de compagnie. Sans oublier l’interruption des ventes d’articles capillaires de Nivea, appartenant à la firme allemande Maxinvest AG.

Créé: 07.05.2019, 15h01

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.