L'aérodrome militaire de Sion va fermer

Régime minceurLe Département de la défense a confirmé mardi matin la fermeture de l'aérodrome militaire de Sion.

L'armée abandonne ses activités à l'aérodrome militaire de Sion.

L'armée abandonne ses activités à l'aérodrome militaire de Sion. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'aérodrome militaire de Sion va fermer L'armée y abandonne ses activités, a annoncé le Département de la défense (DDPS) mardi. En revanche, l'école militaire va à Sion. Cette restructuration entraîne la suppression de 170 postes à l'aérodrome, mais une centaine sont créés avec la police militaire.

Les changements les plus importants concernent le Valais, a déclaré lors d'une conférence de presse à Berne le chef de l'armée André Blattmann. Au total, une cinquantaine d'emplois seront perdus à Sion.

«Nous n'avons plus assez d'avions»

Ueli Maurer chef du Département de la défense (DDPS), qui s'exprimait mardi à Berne, s'est déclaré «conscient que ça aura des effets pour la ville». «C'est la place militaire à laquelle on pouvait le plus facilement renoncer. Nous n'avons plus assez d'avions pour maintenir tous nos aérodromes», a expliqué le ministre UDC.

De plus, il y avait une forte opposition depuis longtemps aux mouvements des jets, a-t-il poursuivi, avant de rapidement préciser: «Ça n'a pas été la raison pour laquelle nous y renonçons, mais si Sion veut discuter avec la Confédération, elle devra montrer qu'elle n'y est pas opposée.» Dans tous les cas, il n'y aura pas de solution militaire à l'aérodrome valaisan.

L'armée renoncera également aux bases aériennes de Buochs (NW) et de Dübendorf (ZH). Le nombre d'avions de combat en Suisse a continuellement reculé, passant de quelque 300 appareils au début des années 90 à moins de 100 actuellement. A l'horizon 2021, il ne devrait plus y en avoir qu'une cinquantaine.

Plusieurs options

Ueli Maurer a également annoncé que les places d'armes de Fribourg, Genève, Moudon (VD), Lyss (BE) et St-Maurice (VS) ne seront plus utilisées par l'armée suisse. Rien n'a encore été décidé quant à la future utilisation de ces casernes, a-t-il assuré.

Des rumeurs sur la reconversion de la caserne de Moudon en centre de requérants d'asile circulent dans plusieurs médias, que le ministre de la défense n'a pas confirmé. «Plusieurs options sont ouvertes et doivent être discutées», a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse.

Les stationnements dont l'armée est propriétaire seront fermés, a précisé Ueli Maurer. Ceux qu'elle loue seront rendus aux communes, qui devront décider de ce qu'elles en feront. (ats/nxp)

Créé: 26.11.2013, 09h08

Articles en relation

L'armée quitte Moudon et la base aérienne de Sion

Réorganisation Conséquence de son régime minceur, l’armée se sépare d’un tiers de son parc immobilier. Les activités de la base aérienne de Sion seront concentrées à Payerne. En revanche, l'armée quitte Moudon définitivement Plus...

Le troc qui profitera aux Vaudois, mais pas aux Valaisans

Armée Ueli Maurer veut réduire les infrastructures militaires. En jeu, des places d’armes et des aérodromes. Plus...

Les cantons veulent en savoir plus sur la restructuration de l'armée

Economies Les cantons attendent de recevoir des informations concrètes sur la restructuration prévue de l'armée. Car derrière cette opération se joue l'avenir de plusieurs places d'armes et aéroports. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...