Ouistitis et tamarins dorlotés à cause du froid

SuisseDes mesures ont été prises pour protéger les animaux exotiques dans les zoos du pays.

A Zurich, les primates miniatures comme les ouistitis sont strictement interdits de sortie.

A Zurich, les primates miniatures comme les ouistitis sont strictement interdits de sortie. Image: Archives/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le froid glacial qui est arrivé en Suisse donne du fil à retordre à certains animaux exotiques. Pour ménager les pattes des flamants roses et les oreilles des éléphants, les zoos ont pris des mesures.

A Zurich, les fourmiliers ne sortent guère leur museau, raconte le zoologue Robert Zingg. A l'instar des gorilles et des orang-outans, ils préfèrent rester au chaud quand le mercure descend en-dessous de zéro.

Le jeune éléphant mâle en revanche aime se défouler à l'air libre hiver comme été. Cela alors que les pachydermes sont très sensibles au froid et qu'ils ne doivent pas rester dehors trop longtemps.

Gelures aux oreilles

A Bâle également, les éléphants ne sont autorisés à sortir que par intermittence: «Leurs oreilles sont très minces. Elles peuvent être touchées au bord par des gelures», explique une porte-parole.

Les flamants roses peuvent patauger dans l'étang externe autant qu'ils veulent. Un système d'aération maintient l'eau en mouvement, évitant que leurs pattes ne gèlent.

A Zurich, les primates miniatures comme les ouistitis ou les tamarins sont strictement interdits de sortie. «Avec leur petite taille, ils refroidiraient rapidement.» Les capucins à poitrine jaune sont également maintenus à l'intérieur, mais pour une autre raison: comme l'eau du fossé a gelé, ils pourraient en profiter pour se faire la belle.

Les lions sont dehors

Le problème ne se pose pas pour les lions, qui peuvent pour l'instant rester dehors, puisque des pompes maintiennent l'eau en mouvement. A Bâle, le fossé des lions a été vidé de son eau.

Chez les rennes, il a fallu briser la glace afin que les animaux ne se rendent pas sur la couche. Eux profitent pleinement du froid, puisque, comme pour les chameaux ou les bisons, une épaisse fourrure les protège.

Le parc animalier de la Garenne, à Le Vaud (VD), n'héberge que des animaux européens, qui sont habitués au froid, indique-t-il. Tout au plus, les responsables ont-ils mis davantage de paille ou d'abris fermés à disposition des animaux et accru la surveillance, par exemple pour les espèces potentiellement sensibles comme l'ibis chauve. (ats/nxp)

Créé: 26.02.2018, 18h29

Articles en relation

Un froid sibérien s'est abattu sur la Suisse

Météo La Suisse s'est réveillée ce lundi matin dans un froid glacial. La température la plus froide a été enregistrée dans les Grisons avec un -28,3 degrés. La neige est attendue pour jeudi. Plus...

Un froid sibérien fait trembler l'Europe

Intempéries Une vague de froid sibérien s'est installée lundi sur l'Europe, où elle a déjà fait au moins neuf morts depuis trois jours. Plus...

Un froid sibérien s'abat sur la Suisse

Météo Les températures ressenties en plaine frôleront les -16°C ce lundi. Selon Meteonews, la nuit de dimanche à lundi a été la plus froide de l'année. La neige devrait arriver jeudi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.