Pandémies: du matériel de protection était prévu

SuisseSelon l'ex-directeur du groupe de travail qui l'avait mis en place, le premier plan de lutte contre les pandémies prévoyait la constitution obligatoire de stocks de masques.

Les stocks de masques et de matériel de protection étaient obligatoires autrefois.

Les stocks de masques et de matériel de protection étaient obligatoires autrefois. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le premier plan suisse de lutte contre les pandémies prévoyait la constitution obligatoire de stocks de masques et de combinaisons de protection, rappelle mercredi Robert Steffen. Il avait dirigé le groupe de travail chargé de mettre en place le plan dans les années 1990.

«Des discussions intensives ont été menées à l'époque sur les questions de matérielles», déclare Robert Steffen dans un entretien diffusé mercredi par les journaux en allemand du groupe de presse Tamedia. Le plan avait été élaboré sur mandat de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

«Apparemment, cela a été négligé en partie par la suite», précise-t-il, en faisant référence aux équipements de protection actuellement manquants ou pas assez disponibles. «Beaucoup de ce qui est actuellement mis en oeuvre avait déjà été élaboré à l'époque», poursuit Robert Steffen. Une des préoccupations principales était d'éviter «une cacophonie fédéraliste» et de laisse la conduite au Conseil fédéral, selon lui. Cette question est désormais régie par la loi sur les épidémies.

Médias et experts

Dans le système des soins, la priorité a été donnée à la mise en place d'unité de soins pour les thérapies intensives et le confinement. Cela signifie de renoncer aux opérations chirurgicales et, au mieux, de recourir à des cliniques spécialisées, des tentes et des salles d'exposition pour le traitement des personnes infectées, précise-t-il.

L'échange avec les médias et les experts est «extrêmement important» en situation de crise, remarque Robert Steffen. «Heureusement, cet aspect-là se passe bien en ce moment». Les médias, mais aussi les partis politiques, ont essentiellement suivi les recommandations du Conseil fédéral et de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Il soutient l'action du gouvernement contre la propagation de la maladie à coronavirus 2019 (Covid-19). Si la Confédération helvétique avait pris des mesures restrictives plus rapidement, des protestations auraient éclaté au sein de la population et du corps médical. «Cela aurait été risqué», affirme-t-il. (ats/nxp)

Créé: 25.03.2020, 07h03

Articles en relation

Coronavirus: il y a aussi des conséquences positives

Santé mondiale Meilleure hygiène, baisse de la pollution, liens sociaux plus forts: la pandémie du coronavirus n'a pas que des conséquences dramatiques. Plus...

Direct - Le Japon s'apprête à déclarer l'état d'urgence

Coronavirus Retrouvez toutes les informations sur l'évolution de l'épidémie du coronavirus. Plus...

La Suisse rapatrie près de 300 Helvètes

Coronavirus Deux vols provenant du Costa Rica et du Maroc se sont posés mardi en Suisse. Les passagers vont se mettre en quarantaine. Plus...

Les ministres divisés face au plan de sauvetage

Coronavirus Les pays du Nord de l'UE comme l'Allemagne, considèrent que le plan annoncé par la BCE est, pour l'instant, suffisant, tandis que l'Espagne, durement touchée, veut «un plan Marshall». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.