Pas de bloquage des sites de streaming sur le web

Suisse Swisscom n'est pas tenu d'interdire l'accès aux sites internet qui proposent des films illégalement, ont décidé les juges de Mon-Repos.

(Image d'illustration) La loi sur le droit d'auteur autorise l'usage privé d'oeuvres, qu'elles proviennent d'une source accessible légalement ou non.

(Image d'illustration) La loi sur le droit d'auteur autorise l'usage privé d'oeuvres, qu'elles proviennent d'une source accessible légalement ou non. Image: Archives /AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un fournisseur d'accès internet n'est pas obligé de bloquer l'accès à des pages qui diffusent illégalement des films. Le Tribunal fédéral a débouté un recours du distributeur zurichois Praesens-Film contre Swisscom.

Praesens-Film souhaitait que Swisscom empêche ses clients de visiter des portails étrangers sur lesquels des films étaient rendus accessibles illégalement soit par lecture directe (streaming), soit par téléchargement (download). Le distributeur était titulaire des droits d'auteur sur ces films pour la Suisse.

Selon un arrêt du Tribunal fédéral diffusé mercredi, Swisscom ne pourrait être forcée à bloquer un accès que si elle fournissait une contribution juridique à la violation des droits d'auteur. Tel n'est pas le cas en l'espèce.

Les usagers ne violent pas le droit d'auteur

Les juges de Mon Repos constatent tout d'abord qu'aucune violation du droit d'auteur ne peut être reprochée aux personnes qui visionnent des films via leur connexion Swisscom. En effet, la loi sur le droit d'auteur autorise l'usage privé d'oeuvres, qu'elles proviennent d'une source accessible légalement ou non.

Même si les exploitants de portails qui rendent des films accessibles sur internet violent à l'évidence le droit d'auteur, on ne peut pas reprocher à Swisscom de contribuer concrètement à ces infractions. En effet, l'opérateur se limite à fournir un accès, sans mettre lui-même ces films à disposition.

Ces oeuvres sont rendues accessibles par des tiers situés en des lieux inconnus à l'étranger, souligne la Haute Cour. Ces tiers ne sont pas des clients de Swisscom et n'entretiennent aucune relation avec elle.

Pas de responsabilité des opérateurs

Le fait que Swisscom fournisse, comme de nombreux autres opérateurs, l'infrastructure permettant d'accéder à internet ne suffit pas à établir une responsabilité pour les violations des droits d'auteur. Si l'on admettait le contraire, tous les fournisseurs d'accès suisses pourraient être tenus responsables de tous les contenus diffusés illégalement sur le web, ajoute le Tribunal fédéral.

Une telle extension de la responsabilité des opérateurs serait de la compétence du législateur, concluent les juges. (arrêt 4A_433/2018 du 8 février 2019) (ats/nxp)

Créé: 27.02.2019, 12h33

Articles en relation

Berne veut que Netflix finance le cinéma suisse

Suisse Berne veut que les plateformes de «streaming» comme Netflix, investissent dans la production locale. Par un financement à hauteur de 4% de leurs revenus générés en Suisse. Plus...

Le streaming fait sa place en Suisse

Consommation Bien que la télévision et la radio restent les médias les plus populaires, les services à la demande séduisent les jeunes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...