Pour qui le Covid-19 est-il dangereux?

ÉtudeUne nouvelle étude montre qui est le plus fréquemment infecté par le nouveau coronavirus et à quel âge des complications surviennent le plus souvent.

Des personnes portant presque toutes un masque par crainte du Coronavirus attendent à un feu rouge à Bangkok.

Des personnes portant presque toutes un masque par crainte du Coronavirus attendent à un feu rouge à Bangkok. Image: MLADEN ANTONOV/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une étude publiée dans la revue «Chinese Journal of Epidemiology» a examiné 44'672 cas confirmés de Covid-19 en Chine continentale, survenus jusqu’au 11 février 2020. Le grand nombre de cas analysés rend cette étude très intéressante. La bonne nouvelle tout d'abord: 80,9% des personnes infectées ont eu une évolution bénigne de la maladie. Et même dans les cas graves (13,8%), il n'y a eu aucun décès.

Au total, 1023 des 44'672 personnes tombées malades sont décédées, ce qui correspond à un taux de mortalité de 2,3%. Seules 6,3% des personnes décédées avaient moins de 50 ans. Parmi les 0 à 19 ans, il y a eu un seul décès. 81% personnes mortes après avoir contracté le Covid-19 avaient plus de 60 ans.

Le taux de mortalité était de 2,8% pour les hommes et de 1,7% pour les femmes. Et les patients de la province de Hubei avaient un taux de mortalité de 2,9 %, soit sept fois plus que les patients des autres provinces chinoises (0,4 %).

Au total, 1716 médecins et membres du personnel hospitalier ont également été infectés par le virus. Cinq d’entre eux sont morts, ce qui correspond à un taux de mortalité de 0,3%.

Alors que les patients sans pathologie préexistante ont un taux de mortalité de 0,9%, ce taux augmente considérablement pour les patients souffrant de maladies cardiovasculaires, de diabète, de maladies respiratoires chroniques, d'hypertension ou de cancer.

Une autre étude récente publiée dans la revue médicale «The Lancet» montre également que les personnes âgées en particulier ont un risque accru de mourir et les enfants nettement moins. L’étude en question a calculé l'âge moyen des personnes décédées suite à une infection par le Covid-19 à 70 ans.

Manuel Battegay, médecin chef du Service d’infectiologie et d'hygiène hospitalière de l'Hôpital universitaire de Bâle, estime le risque de mortalité comme suit: «Les données montrent qu'environ la moitié des personnes décédées souffraient d'autres maladies telles que le diabète ou l'hypertension artérielle. Mais inversement, 30 à 50% des personnes décédées étaient également en bonne santé. L'étude chinoise susmentionnée montre que le risque de mortalité augmente fortement à partir de 65 ans.»

Avec toute la prudence nécessaire, il semble bien que les enfants ne soient guère touchés. Selon Manuel Battegay, une théorie est que les sites d'accostage dans les poumons des enfants sont encore moins prononcés, ce qui rend l’infection par le sars-CoV-2 (le nouveau nom scientifique du Covid-19) moins probable. «Cependant, nous ne comprenons toujours pas chez qui le 2019-nCoV conduira à une maladie grave avec pneumonie ou à une évolution bénigne», poursuit le professeur Battegay.

Bien qu'il existe de nombreuses formes bénignes du Covid-19, le danger du virus reste élevé. Même si le taux de mortalité tombait à 1% en raison du nombre de cas bénins qui n'ont pas été signalés et qui sont considérés comme non déclarés, il est nettement plus élevé que pour la grippe, avec 0,02 à 0,4%. Il y a jusqu'à 90 millions de cas de grippe chaque année dans le monde, avec 200'000 à 650'000 décès. Manuel Battegay explique: «Nous ne pouvons pas encore estimer le taux de mortalité. Malheureusement, nous constatons également que l'évolution de la maladie de Covid-19 peut se détériorer considérablement après plusieurs jours. Je suppose que le taux de mortalité sera d'environ 1%, mais cela reste très spéculatif. En plus de la mortalité, le virus nécessite des soins médicaux intensifs chez une proportion importante de patients, ce qui souligne la gravité du problème.»

Un malade infecte deux personnes

Selon les données actuelles, le coronavirus est également beaucoup plus infectieux que la grippe, qui touche des millions de personnes. «Nous connaissons la situation du bateau de croisière Diamond Princess au large du Japon, où plus de 20% des plus de 3000 passagers ont été infectés: Dans le cas de la grippe, une personne infecte en moyenne 1,2 à 1,6 personne. Dans ce nouveau virus corona, ce nombre est supérieur à deux. Cependant, nous ne disposons pas encore de chiffres vraiment fiables sur le taux d'infection», explique Manuel Battegay.

Créé: 25.02.2020, 14h13

Articles en relation

Coronavirus: l'économie tessinoise aux aguets

Suisse Près de 68 000 travailleurs résidant dans la région transalpine la plus touchée par le coronavirus franchissent quotidiennement la frontière du Tessin. Plus...

Le coronavirus poursuit son expansion dans le monde

Épidémie Le virus a notamment fait sept morts en Italie, ce qui met la Suisse sous pression. Plus...

La peur du virus déclenche une ruée sur les masques

Coronavirus Ces protections, pourtant peu fiables, se font rares dans les pharmacies. Plus...

Deux Vaudois en quarantaine à domicile

Coronavirus Un couple de l'Ouest vaudois, de retour de Wuhan, est sous surveillance. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.