Primes: les déductions fiscales pourraient doubler

SuisseUne motion déposée par Jean-Pierre Grin (UDC/VD) a été transmise au Conseil fédéral pour doubler les déductions fiscales liées aux primes maladie.

Le texte déposé par le conseiller national Jean-Pierre Grin (UDC/VD) a trouvé grâce aux yeux du conseil des Etats.

Le texte déposé par le conseiller national Jean-Pierre Grin (UDC/VD) a trouvé grâce aux yeux du conseil des Etats.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les déductions des primes maladie du revenu imposable pourraient doubler. Par 30 voix contre 13, le Conseil des Etats a transmis mercredi au Conseil fédéral une motion en ce sens. Il a en revanche refusé une déduction échelonnée en fonction du revenu.

Aujourd'hui, au niveau fédéral, les époux en ménage commun peuvent déduire jusqu'à 3500 francs et les autres contribuables jusqu'à 1700 francs. Avec la motion déposée par Jean-Pierre Grin (UDC/VD), la déduction pour une personne seule passerait à 3000 francs, celle pour couple marié serait de 6100 francs et celle pour enfant et personne à charge de 1200 francs, a expliqué Isidor Baumann (PDC/UR) au nom de la commission.

«Il est nécessaire d'agir», estime ce dernier. Les primes d'assurance-maladie ne cessent d'augmenter et mènent à une perte réelle de salaire. Une augmentation des déductions paraît justifiée.

Peu d'effet

Pour Roberto Zanetti (PS/SO), une hausse des déductions profitera surtout aux hauts revenus. Pour les couples mariés avec des enfants, une telle déduction n'aura que peu d'effet.

Un avis que partage le ministre des finances Ueli Maurer. Cela coûtera 500 millions de francs à la Confédération. «L'argent ne pousse pas sur les arbres», a-t-il lancé. Il faudra compenser cette perte par des augmentations d'impôts ailleurs ou par des coupes dans les budgets des collectivités publiques. Au final, les contribuables en feront les frais.

Entièrement déductible ?

Pas question en revanche de déduire entièrement les primes si le revenu imposable est de 150'000 francs ou inférieur. Les sénateurs ont tacitement enterré une motion de Fabio Regazzi (PDC/TI). Le système aurait été dégressif. A partir de 301'000 francs, seuls 10% du total des primes versées auraient été déductibles.

Le Conseil des Etats a estimé que l’échelonnement des déductions était problématique et qu’il compliquerait le système fiscal. Le National avait accepté le texte en mai 2017 par 120 voix contre 53. (ats/nxp)

Créé: 06.03.2019, 10h27

Articles en relation

Primes maladie: les Vaudois pourront déduire davantage

Canton de Vaud Les Vaudois vont pouvoir déduire davantage sur leurs primes maladie dès l'an prochain. Le Grand Conseil a accepté mardi l'initiative sur la baisse d'impôts lancée par la droite. Plus...

Vers des franchises indexées au coût de la santé?

Berne Juguler les franchises de primes maladie selon le coût de la santé a été accepté par le National. C'est au tour des Etats de s'emparer de ce sujet, combattu par le Parti socialiste. Plus...

Le PS lance son initiative sur les primes maladie

Suisse L'initiative du Parti Socialiste visant à soulager les frais des familles à faibles et moyens revenus a jusqu'au 26 août pour récolter les 100'000 signatures nécessaires. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.