Quand l'UDC soutenait l'initiative Ecopop désormais moribonde

DémographieA la veille des élections fédérales en 2011, l'initiative Ecopop avait le vent en poupe. Aujourd'hui, elle ne fait plus recette dans la classe politique. Le revirement est spectaculaire à l'UDC.

Le comité d'initiative Ecopop n'a plus le soutien de l'UDC aux Chambres.

Le comité d'initiative Ecopop n'a plus le soutien de l'UDC aux Chambres. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'initiative Ecopop a du plomb dans l'aile aux Chambres fédérales et après le Conseil des Etats, c'est le Conseil national qui devrait sans surprise recommander son rejet mardi prochain le 10 juin. Et ce n'est pas l'UDC qui va s'y opposer, le parti ayant déjà annoncé qu'il préférait se concentrer sur la mise en œuvre de son initiative «Contre l’immigration de masse».

Le retournement de tendance est spectaculaire par rapport à 2011. Ainsi à la veille des élections fédérales, 253 candidats du parti affichaient leur soutien, ou envisageaient de soutenir le texte. Ils avaient rempli un questionnaire sur Smartvote, un site internet destiné à aider les citoyens, comme le rappelle le Tages-Anzeiger.

Ecopop reste soutenu

Certains candidats évoquent des considérations tactiques ou précisent n'avoir eu que des positions temporaires. D'autres expliquent qu'après le succès de l'initiative «Contre l’immigration de masse», Ecopop est devenu superflu.

La tendance concerne aussi d'autres élus de l'ensemble du spectre politique. Contrairement aux élus de l'UDC, ils ne veulent pas s'exprimer sur leur soutien à Ecopop ou expliquent que les conditions ont changé.

Mais pour Claudio Kuster, secrétaire du comité d'initiative Minder, cela montre surtout que «le soutien pour Ecopop est plus important que ce qu'il en ressort au parlement». Et de tirer un parallèle avec l'initiative UDC qui a été approuvée par le peuple en dépit du désaveu des Chambres fédérales.

L'UDC contre les initiants

Preuve du changement d'orientation de l'UDC au Conseil national, le saint-gallois Roland Rino Büchel, vice-président de la Commission de politique extérieure a traité les initiants d' «universitaires perplexes» et de «racistes en birkenstock», comme le rapporte la Berner Zeitung.

Des propos que le comité n'a pas manqué de stigmatiser, tout comme il a déploré le retournement de veste du parti qui avait soutenu il y a trois ans une motion de Walter Wobmann (UDC/AG) identique à Ecopop.

Créé: 06.06.2014, 12h38

Articles en relation

L'UDC lâche Ecopop au Conseil national

Démographie Le texte de l'association Ecologie et Population (Ecopop) n'atteint pas son but, estime mardi une majorité du groupe parlementaire UDC. Plus...

On devrait voter sur Ecopop cette année encore

Votations Après le Conseil des Etats, la commission des institutions politiques du National recommande à son conseil de rejeter l'initiative «Halte à la surpopulation» de l'Association écologie et population (Ecopop). Plus...

Le Conseil des Etats balaie l'initiative d'Ecopop

Immigration Comme prévu, la Chambre des Cantons a rejeté le texte d'Ecopop qui veut limiter la croissance de la population suisse due aux migrations à 0,2% par an. Seul Thomas Minder a voté pour l'initiative. Plus...

«L'initiative Ecopop est illusoire et peu crédible»

Immigration Comme prévu, le Conseil des Etats a balayé l'initiative Ecopop «Halte à la surpopulation». Le sénateur Robert Cramer (Verts/GE) explique les raisons de ce rejet. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.