René Felber fustige les banques suisses sur l'apartheid

Décès de MandelaL'ancien ministre des Affaires étrangères raconte comment il a convoqué les grands directeurs de banques. Et pourquoi Mandela n'en a pas voulu à la Suisse. L'ex-conseiller fédéral Blocher s'est aussi exprimé sur son attitude à l'époque.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La mort de Nelson Mandela rouvre les plaies suisses sur la collaboration de notre pays avec le régime de l'apartheid. Entre ceux qui s'opposaient farouchement au régime raciste et ceux qui s'en accommodaient au nom de la lutte contre le communisme.

René Felber, l'ancien conseiller fédéral responsable des Affaires étrangères à l'époque de l'apartheid, fait partie de la première catégorie. Il a raconté vendredi après-midi 6 décembre à Berne comment il a vécu cette période mouvementée. Il a d’abord une admiration sans bornes pour Nelson Mandela, qu'il compare à Ghandi.

Rencontre musclée avec Botha

Malgré les ambiguïtés de la politique suisse de l'époque, Felber affirme que Nelson Mandela n'en voulait pas à la Suisse. Pourquoi? «Nous avons été les premiers à aider substantiellement les townships par le biais de la coopération et l'aide au développement.»

Et le Neuchâtelois de poursuivre:« Sur le plan politique, M. Mandela savait aussi que je m'étais assez durement disputé en 1988 avec le président Botha, le dernier président de l'apartheid. La discussion avait été effectivement très dure. Nous luttions contre l'apartheid, une position que cet homme ne comprenait pas. Économiquement, il disait que nous avions de bons contacts et politiquement, il disait que moi Felber j'avais une attitude hostile. Il s'est fâché très durement quand nous lui disions qu'il devait maintenant rétablir les droits des Noirs. Il a quitté la discussion et le lendemain, son collègue Pik Botha, ministre des affaires étrangères, m'a téléphoné pour s'excuser en me disant: «on va changer»».

Trois directeurs convoqués

Nelson Mandela a regretté que la Suisse n'ait pas pris de sanctions contre l'Afrique du Sud. «Mais, ajoute Felber, il savait aussi que j'avais effectué un exercice difficile en demandant aux grandes banques de réduire leurs affaires avec l'Afrique du Sud. Ces dernières étaient contre tout assouplissement. C'est pour ça que j'ai convoqué, oui convoqué, les directeurs des grandes banques de la SBS, d'UBS et du Credit Suisse. Ils sont tous venus l'un après l'autre pour discuter de ce problème.»

Il n'est pas surpris que le Conseil fédéral d’aujourd’hui se refuse à ouvrir les archives fédérales sur cette période troublée. «Ce pauvre Conseil fédéral doit subir passablement de pressions. Car les archives, qui vont-elles mettre en cause sinon l'économie? »

Christoph Blocher sur l'apartheid

Point de vue diamétralement opposé de l'ex conseiller fédéral Christoph Blocher. A l'époque, il était conseiller national et faisait partie du groupe ASA des pays de l'Afrique Australe. Celui-ci s'est constamment opposé au boycott de l'Afrique du Sud. On a accusé ce groupe de collusion avec le régime de l'apartheid.

Sur son site Teleblocher, le ténor de l'UDC réplique: «C'était la guerre froide. L'Union soviétique faisait tout pour mettre la main sur l'Afrique du Sud, un pays stratégique avec la ville du Cap qui contrôle une importante route maritime. Le but de notre groupe était d'empêcher que l'Afrique du Sud ne tombe en mains communistes»".

Il rappelle que les USA ont aussi joué la carte de la realpolitik pour contrer le péril communiste: «D'un côté ils protestaient contre l'Apartheid, de l'autre ils collaboraient avec le régime blanc d'Afrique du Sud. Le mérite de notre groupe est d'avoir dit que les Sud Africains ne devaient pas recevoir des conseils mais résoudre eux-même leurs problèmes.»

Nelson Mandela: rétrospective en images

(nxp)

Créé: 06.12.2013, 17h23

(Video: AFP )

Galerie photo

L'Afrique du Sud et le monde honorent la mémoire de Mandela

L'Afrique du Sud et le monde honorent la mémoire de Mandela Dès l'annonce de la mort de Mandela, de nombreux Sud-Africains se sont réunis pour chanter et danser. Ailleurs dans le reste du monde, les hommages de personnalités affluent.

Articles en relation

Les obsèques de Mandela ont été fixées

Afrique du Sud Nelson Mandela fera l'objet d'une cérémonie nationale le 10 décembre au stade Soweto. Un parterre de chefs d'Etats du monde entier est attendu. Madiba sera ensuite inhumé le 15 dans son village de Qunu. Plus...

«Il y a 30 ans, Mandela était un terroriste pour la Suisse!»

Afrique du Sud Le nouveau président de la Commission de politique extérieure, Carlo Sommaruga, fustige l’attitude de la Suisse qui loue Mandela mais refuse de faire la lumière sur ses relations troubles avec le régime de l’Apartheid. Plus...

La presse du monde entier salue Mandela, «héros de l'humanité»

Décès de Nelson Mandela Le visage de Nelson Mandela couvre ce vendredi la une des journaux du monde entier avec des hommages émus relayés en continu par les radios et les chaînes de télévision. Plus...

Le monde rend hommage à Mandela

Réactions Les réactions n'ont pas tardé à pleuvoir après l'annonce jeudi soir de la mort de l'ancien président et héros de la lutte anti-apartheid Nelson Mandela qui s'est éteint à l'âge de 95 ans à Johannesburg. Plus...

Nelson Mandela avait salué la neutralité suisse

Afrique du Sud Nelson Mandela, dont le décès a été annoncé jeudi soir 5 décembre, a séjourné quelques fois en Suisse. Lors d'un de ces voyages, il avait salué le caractère exemplaire de la neutralité suisse. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les excès de zèle de Corsier pour naturaliser un étranger, paru le 25 juillet
(Image: Bénédicte) Plus...