Swiss dit adieu à ses avions Jumbolinos

Trafic aérienLa compagnie aérienne a pris congé de ces appareils mythiques lors d'une cérémonie officielle à l'aéroport de Zurich.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les Jumbolinos de Swiss ont fait leur temps. La compagnie aérienne helvétique a pris congé de ces appareils mythiques lors d'une cérémonie officielle à l'aéroport de Zurich.

Le dernier Avro RJ100, aussi appelé Jumbolino, a volé de Genève à Zurich mardi matin. Comme à son départ de l'aéroport de Cointrin, l'avion a été salué à son arrivée à Kloten par des jets d'eau lancés depuis deux camions des services du feu de l'aéroport.

Sur le tarmac zurichois, des employés de Swiss ont brandi une banderole avec l'inscription «Thank you and goodbye Avro» (merci et au revoir Avro). A bord du vol spécial se trouvaient des collaborateurs de Swiss et des journalistes. Posté vers la porte, le patron de la compagnie Thomas Klühr a salué chaque passager à sa sortie de l'avion.

15 années de service

Cette cérémonie a permis à Swiss de prendre congé officiellement des Jumbolinos, actifs pendant 15 années au sein de la flotte aérienne de Swiss. Le dernier vol avec des passagers à bord s'était déroulé lundi soir de Londres à Zurich.

La mise à la retraite des Avro RJ marque la fin d'une époque pour Swiss. La compagnie aérienne, aux mains de l'allemande Lufthansa, avait repris 21 avions de ce type à Crossair, l'ancienne filiale de la défunte Swissair. Ils formaient la colonne vertébrale de sa flotte européenne.

Les Avros comptent ensemble plus de 700'000 heures de vol. Ils ont effectué un demi-million de vols. Le nombre de passagers ne peut pas être chiffré, mais Swiss les estime à plusieurs dizaines de millions. «C'est un moment rempli d'émotion pour Swiss, mais aussi pour de nombreux clients», a déclaré M. Klühr lors de son discours à Zurich.

Renouvellement

En raison du récent renouvellement de la flotte, ces machines ont été progressivement remplacées, à partir de 2016, par les avions à moyenne portée C Series du fabricant canadien Bombardier. Swiss a vendu certains Jumbolinos a une entreprise de maintenance, qui les utilise pour les pièces de rechange. D'autres sont retournés à une société de leasing, ou ont été revendus.

Le dernier appareil Avro de Swiss a été vendu à la société canadienne Tronos Aviation. Celle-ci dispose déjà d'une flotte entière de Jumbolinos, en service pour d'autres compagnies aériennes. (ats/nxp)

Créé: 15.08.2017, 15h00

Galerie photo

En images, l'adieu de Swiss à ses jumbolinos

En images, l'adieu de Swiss à ses jumbolinos Les Jumbolinos de Swiss ont fait leur temps. La compagnie aérienne helvétique a pris congé le 15 août 2017 de ces appareils mythiques lors d'une cérémonie officielle à l'aéroport de Zurich.

Articles en relation

Swiss réalise un premier semestre en hausse

Transport aérien La filiale de Lufthansa a transporté environ 8 millions de passagers durant les six premiers mois de l'année, un chiffre en hausse de 4,4% en comparaison annuelle. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Le géant de l'or noir basé à Genève se fournit auprès d'une entreprise dont les droits de forage ont été obtenus par un homme, aujourd'hui sous enquête pour corruption.
(Image: Bénédicte) Plus...