Les intempéries au Tessin sèment la mort

Glissement de terrainDeux femmes ont trouvé la mort suite à un glissement de terrain qui a détruit leur petit immeuble près de Lugano. Un homme a lui été blessé.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le glissement de terrain qui a détruit dimanche matin 16 novembre un petit immeuble à Davesco-Soragno (TI) a fait deux morts.

Il s'agit de deux femmes, âgées de 34 et 38 ans, résidant dans le village, a annoncé la police cantonale tessinoise dans un communiqué.

Un Italien de 44 ans a par ailleurs été extrait des décombres, blessé. Il a été transporté à l'hôpital. Ses jours ne sont pas en danger.

Il y a une dizaine de jours, une femme de 31 ans et sa fillette de trois ans étaient décédées dans des circonstances similaires.

Les deux coulées n'ont toutefois pas la même cause, a expliqué dimanche devant les médias à Lugano le géologue Urs Lüchinger, mandaté par les autorités pour analyser les événements. A Davesco-Soragno, c'est un mur situé en amont du bâtiment sinistré qui, rendu instable par les fortes pluies, a dévalé la pente et déclenché une réaction en chaîne.

Le mur a entraîné des éboulis, qui ont finalement causé l'effondrement du bâtiment. Il ne s'agit ainsi pas d'un glissement de terrain aux causes «purement naturelles», a précisé le géologue.

A Curio en revanche, où la trentenaire et sa petite fille de trois ans avaient succombé il y a une dizaine de jours, l'accident fatal est dû à une coulée de boue. Cette dernière avait emporté leur maison sur son passage. Ce premier drame s'était produit à environ 15 km à vol d'oiseau de celui de Davesco-Soragno.

Une 3e victime grièvement blessée

Une troisième personne a été blessée à Davesco-Soragno et transportée à l'hôpital. Cet Italien de 44 ans, partenaire dans la vie de l'une des victimes, se trouve en danger de mort, a indiqué la police tessinoise.

Les quatre autres personnes présentes dans l'immeuble s'en sont sorties saines et sauves. Un huitième habitant se trouvait à Lausanne au moment du sinistre.

La coulée s'est produite vers 2h40. Quelque 140 sauveteurs, ainsi que des chiens, se sont pressés sur les lieux, à environ 6 km du centre de Lugano.

Le maire de Lugano Marco Borradori a exprimé ses condoléances aux proches des victimes. A sa connaissance, l'immeuble n'était pas dans dans une zone à risques, a-t-il déclaré devant les médias à Lugano.

Selon Meteonews, il est tombé entre 80 et plus de 100 litres au mètre carré sur le Tessin depuis vendredi soir. D'importantes chutes de pluies s'abattent sur la région depuis le début du mois. Plusieurs glissements de terrain ont été signalés au sud du canton, notamment près de Lugano, et près de Chiasso, où des habitants ont été évacués.

11 morts en un mois en Italie

L'Italie voisine n'est pas épargnée. Deux personnes, un homme de 70 ans et sa petite-fille de 16 ans, y ont été tuées dimanche sur les berges du lac Majeur. Un glissement de terrain a enseveli leur maison à Cerro, ont rapporté les médias italiens.

Au total 11 personnes ont été tuées en raison des intempéries dans le nord de l'Italie en un mois. La région de la Ligurie a enregistré autant de pluies au cours de la première quinzaine de novembre qu'en une année entière.

Trains perturbés

Le trafic ferroviaire a également subi des perturbations au Tessin et en Italie du nord. Sur l'axe Zurich-Milan, des retards d'une durée indéterminée sont à prévoir à la hauteur de Chiasso (TI), ont indiqué les CFF.

Les liaisons entre Cadenazzo (TI) et l'aéroport de Malpensa à Milan (I) sont également touchées. Les trains entre Cadenazzo et Luino (I) sont supprimés en raison du risque de glissement de terrain. Le trafic ferroviaire entre Cadenazzo et Milan-Malpensa a été à maintes reprises entravé ces dernières semaines, une grande partie de la ligne longeant directement la montagne et le lac Majeur.

Les lacs montent encore

Après les pluies abondantes de la nuit, le niveau des lacs tessinois est à nouveau monté dimanche matin. Le lac de Lugano a atteint 271,84 mètres et le lac Majeur 196,42 mètres, soit respectivement 9 et 67 centimètres au-dessus de la cote de danger maximum 5. Lors de la dernière grande inondation en 2000, 197,58 mètres avaient été mesurés dans le lac Majeur.

Samedi soir, le lac de Lugano a débordé en plusieurs endroits, forçant les autorités luganaises à fermer à la circulation les quais ainsi que la rue longeant le lac pour la nuit.

Accalmie en vue

De nouvelles précipitations sont attendues pour lundi mais moins abondantes que celles de samedi. L'arrivée d'un courant plus froid devrait abaisser la limite des chutes de neige jusqu'à 800 mètres. Le danger de glissement de terrain spontané, comme celui qui s'est produit à Davesco-Soragno, devrait également reculer à partir de lundi et dans les jours suivants.

En attendant que la situation s'améliore à partir de mercredi prochain, les habitants de Locarno prennent leur mal en patience. Et s'adaptent aux mesures mises en place: passerelles posées dans les rues de la ville et interdiction de circuler en voiture. (ats/nxp)

Créé: 16.11.2014, 07h41

Galerie photo

Le Tessin est sous l'eau

Le Tessin est sous l'eau Les intempéries annoncées jusqu'à jeudi 13 novembre au Tessin ont fait déborder le lac Majeur.

Articles en relation

Les eaux du lac Majeur remontent

Intempéries Les passerelles installées dans les rues de Locarno seront encore utiles quelques jours: la pluie a recommencé à arroser le Tessin, déjà détrempé. Plus...

Court répit au Tessin avant de nouvelles fortes précipitations

intempéries Le répit aura été de courte durée au Tessin. Des précipitations importantes sont annoncées dès la nuit de vendredi à samedi. Pas d'amélioration prévue avant mardi. Plus...

Crues historiques: alerte maximale au Tessin

intempéries Le Tessin a de nouveau les pieds dans l'eau avec les fortes pluies qui ont repris. Une clinique a été évacuée mardi à Locarno. Le niveau maximal 5 (très fort danger) devrait être atteint dans la journée de mercredi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.