Un nouveau projet de LPP a été présenté

SuisseJeudi, la Société suisse des entrepreneurs a dévoilé sa proposition pour la réforme de prévoyance professionnelle.

Le nouveau projet de LPP tient notamment compte d'un abaissement du taux de conversion.

Le nouveau projet de LPP tient notamment compte d'un abaissement du taux de conversion. Image: Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un nouveau projet de réforme de la prévoyance professionnelle a été présenté jeudi. Après celui des patrons et syndicats, la Société suisse des entrepreneurs (SSE), Swiss retail federation et Employeurs banques ont levé le voile sur leur proposition.

Le nouveau projet tient compte des principales demandes concernant la réforme de la LPP: un abaissement du taux de conversion à 6% et le maintien du niveau des rentes. Pour la SSE, Swiss retail federation et Employeurs banques, leur projet de réforme constitue un «compromis raisonnable».

Le surcoût par an de ce projet se chiffre à 1,6 milliard de francs, contre 3,05 milliards pour celui présenté en juillet 2019 par l'Union syndicale suisse (USS) et l'Union patronale suisse (UPS).

Deux projets différents

Les cotisations salariales pour le deuxième pilier diffèrent entre les deux projets. La nouvelle proposition demande que les actifs contribuent au 2e pilier dès l'âge de 20 ans au lieu de 24 actuellement. Les cotisations salariales à la LPP seraient de 9% pour les 20-24 ans. Pour les 55-65 ans, elles seraient de 16%, au lieu de 14% dans le projet retenu par le Conseil fédéral. Actuellement, les salaires de cette tranche d'âge sont ponctionnés de 18%, un taux qui réduit l'attractivité des salariés âgés.

La déduction de coordination, qui détermine le salaire assuré, est par contre près de deux fois plus élevée dans le projet présenté jeudi. Ce choix entraîne une réduction du salaire assuré et donc de la rente. Pour les petits salaires, la réforme préconise cependant que la déduction de coordination atteigne 60% du salaire AVS.

Non au montant de solidarité

Enfin, les partenaires sociaux s'étaient également mis d'accord en juillet 2019 sur un supplément de rentes. Les futurs bénéficiaires du 2e pilier devraient toucher un montant fixe par personne, financé solidairement par une cotisation de 0,5% sur le salaire soumis à l'AVS.

Ce point ne figure pas dans le projet présenté jeudi. Il propose plutôt d'augmenter l'avoir vieillesse LPP en pourcentage sur 10 ans. Le financement serait assuré par les provisions existantes dans les caisses de pension.

La proposition des partenaires sociaux comporte de «bons éléments», considèrent les trois organisations professionnelles. Ils jugent toutefois qu'elle ne pourra pas réunir de majorité car elle propose d'introduire un système de redistribution qui donnerait lieu à une «confusion des piliers».

Le nouveau projet de réforme déplaît fortement à l'USS. Dans un communiqué jeudi, elle juge qu'il aurait pour conséquence une baisse des rentes, en particulier dans les caisses de pensions qui ne disposent pas de réserves importantes. Cité dans le communiqué, le vice-président d'Unia Aldo Ferrari, cette proposition se «moque des employés qui travaillent dur dans le secteur de la construction».

Projet de l'Usam

L'Usam a également concocté son propre projet en juillet 2019. La faîtière des PME propose aussi de faire passer le taux de conversion de 6,8% à 6% comme le préconise la réforme de l'Union patronale et de l'Union syndicale suisses.

Les différences résident avant tout sur deux points: l'Usam veut maintenir la déduction de coordination à son niveau actuel (24'885 francs) et pas question d'introduire un principe de solidarité: le capital du 2e pilier se compose d'économies personnelles et ne doit pas se substituer au rôle redistributif de l'AVS. (ats/nxp)

Créé: 16.01.2020, 17h26

Articles en relation

Prévoyance: UBS prévoit une détérioration

Suisse Une étude du numéro un bancaire helvétique n'est pas optimiste sur le système de retraites. Plus...

Berne veut mieux protéger les avoirs de la LPP

Retraite Le Conseil fédéral échafaude plusieurs scénarios pour que les avoirs de prévoyance ne disparaissent pas avec la faillite potentielle d'une caisse de pension. Plus...

La prévoyance 3a à des taux historiquement «bas»

Suisse Les taux sur les comptes de prévoyance complémentaire 3a se situent à des niveaux jamais vus. Plus...

La réforme de la caisse de pensions enfin soutenue

Fribourg La Fédération du personnel de l'État de Fribourg encourage le parlement et le peuple à accepter le projet de la réforme prévoyance. Le syndicat des services publics est, lui, récalcitrant. Plus...

Gouvernement favorable au rachat dans le 3e pilier

Prévoyance Le Conseil des Etats a accepté jeudi une motion visant à accorder aux personnes actives un droit de rachat rétroactif dans le troisième pilier. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 janvier 2020
(Image: Bénédicte) Plus...