Une plainte vacille mais Tariq Ramadan reste inculpé

FranceAccusé de viols, l'islamologue espérait obtenir l'annulation de ses inculpations en dénonçant des contradictions dans le récit des plaignantes, mais les juges français ont rejeté sa demande.

Tariq Ramadan.

Tariq Ramadan. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'islamologue suisse de 55 ans qui conteste vigoureusement les accusations à son encontre, est mis en examen (inculpé) pour «viol» et «viol sur personne vulnérable», après les plaintes déposées par Henda Ayari, une ancienne salafiste devenue une militante laïque, et une femme surnommée Christelle par les médias. Il est incarcéré depuis le 2 février dans cette affaire qui a fait chuter cette figure aussi populaire que controversée de l'islam en Europe.

Dans une ordonnance de trois pages datée de vendredi, dont a eu connaissance l'AFP, les juges écrivent que Mme Ayari a eu des déclarations «hésitantes» quant à la date et au lieu du viol présumé. Mais, selon eux, «les indices graves ou concordants qui ont présidé à la mise en examen de Tariq Ramadan subsistent». Ils considèrent «prématurée» une annulation de l'inculpation puisque des investigations sont toujours en cours.

Dans sa plainte initiale, en octobre 2017, Henda Ayari affirmait avoir été violée au début du printemps 2012, dans un hôtel de l'est parisien. Elle avait ensuite fait évoluer son récit, évoquant alors la date du 26 mai 2012 et un lieu précis: l'hôtel Crowne Plaza de la place de la République.

Mais les récentes investigations ont fait apparaître qu'elle se trouvait à cette date à Rouen (ouest de la France), au mariage de son demi-frère. Jeudi, lors de sa première confrontation avec celui qu'elle accuse, elle avait dit ne pas pouvoir donner une date précise pour les faits présumés.

Deux autres plaignantes

«Je me réjouis que les juges, qui connaissent le dossier, maintiennent la mise en examen de Tariq Ramadan», a réagi auprès de l'AFP Me Francis Szpiner, l'un des avocats de Henda Ayari.

«Cela clôt la séquence des petites manipulations et des intoxications médiatiques. Contrairement au triomphalisme de la défense d'hier, nous nous en tenons, nous, au dossier et à la vérité factuelle», a ajouté Me Jonas Haddad, qui est également son conseil.

En ce qui concerne Christelle, qui affirme avoir été violée le 9 octobre 2009 dans un hôtel à Lyon (centre-est du pays), les magistrats font valoir que les éléments matériels qu'elle a fournis «se sont révélés exacts» après les investigations et que ses déclarations réitérées sont «circonstanciées et précises».

«Nous avons des motivations des juges qui nous confortent. Nous nous en réjouissons, même si nous n'étions pas inquiets. A travers cette décision, c'est la vérité du dossier qui apparaît», a déclaré à l'AFP Me Eric Morain, avocat de Christelle.

Contacté, Me Emmanuel Marsigny, l'avocat de Tariq Ramadan, n'était pas disponible pour réagir dans l'immédiat. Il avait annoncé jeudi, après la confrontation, avoir déposé une nouvelle demande de remise en liberté de son client.

Dénégations

En garde à vue, l'islamologue, petit-fils du fondateur de la confrérie égyptienne islamiste des Frères musulmans, a reconnu avoir rencontré Henda Ayari et Christelle en public, une seule fois chacune selon lui, mais il a nié tout rapport sexuel.

En France, une troisième femme a porté plainte en mars contre le théologien: Mounia Rabbouj, une ancienne escort-girl, protagoniste du procès pour proxénétisme du Carlton aux côtés de Dominique Strauss-Kahn, l'ancien patron du FMI, affirme avoir été violée à neuf reprises en France, à Londres et à Bruxelles, de 2013 à 2014.

Dans ce volet, Tariq Ramadan est placé sous le statut intermédiaire de témoin assisté. Lors d'un interrogatoire en juin, il avait reconnu des relations sexuelles «consenties» avec elle. En Suisse, une quatrième femme a déposé une plainte contre lui pour les mêmes faits. (ATS/nxp)

Créé: 20.07.2018, 15h37

Galerie photo

Tariq Ramadan dans la tourmente judiciaire

Tariq Ramadan dans la tourmente judiciaire L'islamologue genevois, célèbre dans les milieux musulmans conservateurs, doit faire face à des accusations de viols.

Articles en relation

La plainte de Henda Ayari contre Ramadan prend l'eau

Affaire Tariq Ramadan La première plaignante de Tariq Ramadan, ex-salafiste devenue militante laïque, mariait son frère au moment où elle affirme avoir été violée par l'islamologue, selon «Le Point». Plus...

Affaire Tariq Ramadan: la plaignante suisse a été auditionnée

Justice Depuis le dépôt d’une plainte, il y a deux mois et demi, pour viol contre l’islamologue, la police a procédé à plusieurs auditions. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.