VW: Amag se défend de toute tromperie

SuisseLa SKS a porté plainte à Zurich contre Volkswagen et Amag, réclamant des indemnités entre 3000 et 7000 francs par véhicule, en guise de dommages et intérêts.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Amag réfute les accusations de la Fondation alémanique des consommateurs (SKS) dans le cadre du scandale Volkswagen. L'importateur de VW en Suisse se défend de toute tromperie et souligne avoir pris les mesures adéquates.

A ce titre, Amag souligne avoir immédiatement cessé les ventes des véhicules concernés après avoir pris connaissance de l'affaire dans les médias, le 21 septembre 2015, affirme jeudi l'entreprise établie à Schinznach-Bad (AG) dans une prise de position. Cette dernière juge par ailleurs incompréhensible les calculs de la SKS, selon lesquels les clients lésés ont payé en moyenne 15% de trop.

Plainte déposée

Amag conteste en outre fermement l'affirmation de la SKS, selon laquelle les clients ont enregistré des revenus nettement plus faibles sur le marché de l'occasion. Citant des experts de la branche, l'importateur estime qu'aucun changement de prix significatif n'a pu être constaté.

La SKS a porté plainte jeudi à Zurich contre Volkswagen et Amag. La procédure vise à déterminer si les deux entreprises ont trompé les automobilistes et donc violé le droit helvétique. Si tel est le cas, l'association réclame des indemnités entre 3000 et 7000 francs par véhicule, en guise de dommages et intérêts. (ats/nxp)

Créé: 07.09.2017, 11h40

Autre stratégie pour la FRC

La Fédération romande des consommateurs (FRC) a adopté une stratégie différente de celle de la Fondation alémanique des consommateurs (FKS) dans le cadre du scandale Volkswagen. Elle va lancer lundi prochain «une grosse action collective» avec ses partenaires européens.

«Nous étions au courant de la procédure initiée par la SKS, cela fait longtemps que nous discutons», a déclaré jeudi à l'ats Florence Bettschart, responsable politique et droit de la FRC. Approchée, l'organisation de défense des consommateurs n'a finalement pas voulu rejoindre la démarche de son homologue alémanique.

«Nous avons décidé de privilégier une procédure par le biais du Bureau européen des unions de consommateurs (BEUC), afin de pouvoir lutter à armes égales au niveau européen», précise Mme Bettschart. Selon elle, il est compliqué de le faire seul en Suisse. «Mais nos démarches sont complémentaires, il s'agit de tisser une toile d'araignée», précise-t-elle.

Articles en relation

Amag s'adapte aux nouvelles technologies

Suisse L'importateur de véhicules a créé une unité pour développer de nouvelles solutions de mobilité avec les universités et les jeunes entreprises. Plus...

Enquête ouverte contre Volkswagen et Amag

Tribunal pénal fédéral Le Ministère public de la Confédération devra bel et bien enquêter sur le scandale VW, selon une décision de justice. Plus...

Scandale VW: un millier de voitures révisées

Suisse L'importateur Amag a jusqu'à présent révisé un millier de véhicules concernés par le scandale des moteurs diesel truqués. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Ce week-end à Lausanne, les coureurs du semi-marathon et du marathon se verront proposer une bière (sans alcool) à l'issue de la course. Les organisateurs suivent ce qui se fait en Allemagne ou en Suisse alémanique. Car la bière est isotonique, riche en vitamines B10 et B12, et passe mieux que certaines autres boissons.
(Image: Bénédicte) Plus...