Vers la libéralisation du marché de l'électricité

SuisseMonsieur et Madame Tout-le-Monde devraient pouvoir choisir librement leur fournisseur d'électricité.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le projet d'ouverture complète du marché de l'électricité présenté par Doris Leuthard fait déjà l'objet de critiques. La gauche demande des mesures d'accompagnement et les milieux écologistes soulignent le manque de mesures en faveur des énergies renouvelables.

Le PS s'oppose à une libéralisation complète et unilatérale du marché électrique comme le propose le Conseil fédéral, fait-il savoir. Comme l'accord avec l'UE n'est pas encore signé, une libéralisation n'est absolument pas nécessaire.

Si une libéralisation se fait dans le cadre d'un accord bilatéral, le PS entend se battre pour que certaines conditions soient remplies. Des mécanismes correcteurs doivent permettre des investissements dans les énergies renouvelables. Les grandes infrastructures de production, le transport ou encore le stockage de l'électricité doivent rester en mains publiques. Enfin, des mesures sont nécessaires afin de protéger les salaires et le personnel.

Pour les Verts, l'ouverture complète du marché n'est envisageable que si elle va de pair avec des mesures d'accompagnement en faveur des énergies renouvelables. Elle devra également contenir des aspects de protection des consommateurs et des travailleurs. Ces conditions ne sont pas remplies avec le projet mis en consultation.

Baisse de prix

A l'inverse, le PLR s'est réjoui sur Twitter que le Conseil fédéral mette «enfin» en oeuvre une ouverture complète du marché de l'électricité. Et le parti de rappeler que c'était une de ses revendications de longue date.

La Fondation alémanique des consommateurs (SKS) salue également l'ouverture prévue et s'attend à un effet à la baisse sur les prix. On part du principe que la concurrence et la nouvelle transparence feront baisser les prix de l'électricité et que les coûts du réseau diminueront, a expliqué à Keystone-ATS la porte-parole de la SKS Sara Stalder.

Projet boiteux

L'Union syndicale suisse (USS) estime quant à elle que le Conseil fédéral fait un gros cadeau aux entreprises électriques. Afin que les associations écologistes ne montent pas aux barricades, il prévoit tout de même un minimum d'énergies renouvelables, écrit l'USS.

La libéralisation présentée mercredi est boiteuse, puisque les gestionnaires de réseau de distribution seraient obligés d'acheter l'électricité destinée à l'approvisionnement de base auprès des grands producteurs. Cette contrainte est un retour à la case départ.

Travail.Suisse n'est pas a priori contre une ouverture complète du marché. Mais il faut un certain nombre de conditions, comme un accord sur l'électricité avec l'UE et des mesures d'accompagnement pour les travailleurs de l'économie électrique. Le syndicat se dit déçu que le projet ne réponde à aucune de ces conditions.

Pour AEE Suisse, l'organisation faîtière de l'économie des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique, le projet du Conseil fédéral ne tient pas assez compte de la stratégie énergétique 2050 voulue par le peuple. L'organisation approuve une libéralisation du marché, mais avec des mesures d'accompagnement, notamment des mesures contraignantes en faveur des énergies renouvelables.

Manque de vision

Le projet manque de vision, estime la Fondation suisse de l'énergie (SES): il se concentre sur des détails et manque l'essentiel, à savoir le développement des énergies renouvelables. L'ouverture du marché n'est pas une priorité.

Pour l'Association des entreprises électriques suisses (AES), la sécurité de l'approvisionnement et la structure du futur marché de l'électricité sont déterminantes. Elle se prononcera de manière plus détaillée après avoir pris connaissance du projet. (ats/nxp)

Créé: 17.10.2018, 14h03

Articles en relation

Aproz étend sa production d'énergie solaire

Suisse Grâce à l'agrandissement de sa centrale photovoltaïque, l'entreprise d'eaux minérales Aproz va couvrir près de 7.5% de sa consommation d'électricité. Plus...

Swissgrid enregistre un bénéfice en recul

Electricité En 2017, Swissgrid a affiché un bénéfice net de 65,3 millions de francs, contre 91,9 millions en 2016. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.