L'accident de Stoos a fait une victime

Canton de SchwytzUn quadragénaire, qui habitait le canton de Zurich, a succombé à ses blessures après la chute d'un télésiège la semaine passée à Stoos (SZ).

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un homme de 40 ans est mort mercredi des suites de ses blessures après la chute d'un télésiège la semaine passée à Stoos (SZ). L'état de santé des trois autres blessés, une femme et deux hommes, s'améliore.

Le quadragénaire décédé, qui habitait le canton de Zurich, était hospitalisé hors du canton de Schwyz. Les deux autres hommes blessés ont pu quitter l'hôpital, a indiqué jeudi la police cantonale schwyzoise.

L'accident s'était produit le 6 février sur l'installation Fronalpstock. Dix personnes conviées à une soirée en altitude, organisée par une entreprise privée, redescendaient en direction de la vallée sur un télésiège à quatre places.

Le siège avec ses quatre occupants était entré en collision avec le câble de treuil assurant un véhicule de préparation des pistes. Les quatre personnes avaient fait une chute de 10 mètres. Quatre hélicoptères avaient transporté les blessés dans des cliniques spécialisées.

Les causes et les circonstances exactes de l'accident font l'objet d'une enquête. Elle est menée par le Ministère public du canton de Schwyz et les Service suisse d'enquête de sécurité (SESE). (ats/nxp)

Créé: 13.02.2020, 11h20

Articles en relation

Quatre blessés graves dans la chute d'un télésiège

Canton de Schwytz Un télésiège est entré en collision avec le câble de treuil tendu d'une dameuse jeudi soir à Stoos (SZ). Quatre personnes ont été grièvement blessées. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.