Londres et Berne trouvent un accord sur le Brexit

SuisseL'accord approuvé par le Conseil fédéral posera les bases des futures relations avec la Grande-Bretagne après son Brexit.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un accord avec Londres doit permettre à la Suisse de maintenir ses relations économiques et commerciales avec le Royaume-Uni lorsque ce dernier sortira de l'UE. Le Conseil fédéral a approuvé un texte en ce sens vendredi.

Cet accord pourra poser les bases des futures relations avec la Grande-Bretagne. Il garantit dans la mesure du possible le maintien des droits et obligations économiques et commerciaux découlant des accords passés entre la Suisse et l'Union européenne. Il prévoit des discussions exploratoires visant à développer les relations à l’avenir.

Phase de transition...

Le Royaume-Uni doit quitter l’UE le 29 mars. Si la phase de transition prévue entre Bruxelles et Londres se déroule comme prévu, les accords bilatéraux entre la Suisse et l'UE continueront à être applicables avec le Royaume-Uni.

L’accord approuvé par le Conseil fédéral servira de base aux relations économiques et commerciales entre la Suisse et le Royaume-Uni après la phase de transition, jusqu'à ce que de nouveaux accords commerciaux puissent être conclus entre les parties.

Nombreux points à régler

Cela dit, un certain nombre de points doivent être réglés entre Berne et Londres, comme la protection des droits des ressortissants suisses en Grande-Bretagne et inversément.

La Suisse s'efforce aussi de trouver une solution qui couvre des droits tels que le séjour, les frontaliers, le regroupement familial, la coordination des assurances sociales, les exportations de biens, le remboursement des frais médicaux et la reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles. Selon le DFAE, les travaux dans ce domaine ont progressé.

Toutefois, pendant la période de transition, le Royaume-Uni restera dans le marché intérieur de l'UE et dans l'union douanière. Cette position limitera la capacité de Londres à négocier de futurs accords avec des pays tiers. Elle pourra cependant conclure des accords d'investissement et de services, mais pas d'accords commerciaux traditionnels.

Ou pas

Si la Grande-Bretagne quitte l'Union sans accord ni phase de transition, l’accord approuvé par le Conseil fédéral permettra d’assurer en substance la réplication de la grande majorité des accords commerciaux régissant actuellement les relations entre Berne et Londres.

L’accord pourrait être signé et entrer en vigueur à compter de la sortie du Royaume-Uni de l’UE sous réserve de l’aval des commissions parlementaires compétentes. Celles-ci seront consultées en début d’année prochaine.

En 2017, le Royaume-Uni était le 6e plus grand marché d’exportation de la Suisse (11,4 milliards de francs) et son 8e plus grand fournisseur (6,1 milliards de francs d’importations). (ats/nxp)

Créé: 14.12.2018, 15h06

Galerie photo

Brexit: le Royaume-Uni va bel et bien divorcer de l'UE

Brexit: le Royaume-Uni va bel et bien divorcer de l'UE Le Royaume-Uni et l'Union européenne ont trouvé un accord réglant les modalités de leur divorce, ce 17 octobre 2019.

Articles en relation

Londres demande de l'aide à l'UE, qui s'agace

Brexit Jean-Claude Juncker a publiquement repoussé les demandes de Theresa May, qui demandait des garanties supplémentaires. Plus...

Brexit: le Parlement votera sur l'accord en janvier

Royaume-Uni Le vote sur l'accord de divorce avec l'UE se tiendra après la reprise parlementaire, prévue le 7 janvier, et avant la date butoir du 21 janvier précédemment fixée par l'exécutif. Plus...

L'UE prête à «aider» May, mais pas à renégocier

Brexit Theresa May va tenter d'obtenir des nouvelles garanties sur le Brexit auprès de Bruxelles, qui exclut une renégociation. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.