Passer au contenu principal

L'accord avec l'Indonésie franchit une étape

L'accord de libre-échange liant la Suisse et l'Indonésie, et surtout l'huile de palme, produit phare de l'archipel, a délié les langues.

L'Indonésie bénéficiera de contingents partiels d'huile de palme avec des rabais de 20 à 40%.
L'Indonésie bénéficiera de contingents partiels d'huile de palme avec des rabais de 20 à 40%.
Keystone

L'accord de libre-échange liant la Suisse et l'Indonésie est en bonne voie. La commission de politique extérieure du Conseil national l'a approuvé par 17 voix contre 6. L'huile de palme, produit phare de ce pays d'Asie du Sud-est, a suscité un vif débat.

Pour la majorité, l'accord négocié au nom de l'Association européenne de libre-échange (AELE) représente un succès pour l’économie suisse, a indiqué mardi la commission. Le secteur des exportations pourra compter sur un marché prometteur, au potentiel de croissance économique élevé.

Les discussions ont été nourries sur les conséquences environnementales et sociales liées à la production d'huile de palme. La commission a décidé sans opposition d'entrer en matière sur le projet. Dans le détail du texte, une minorité relève cependant que le respect des standards sociaux et environnementaux des produits importés n'est pas garanti.

A deux contre un, la commission a rejeté une proposition détaillée demandant par voie d'ordonnance des compétences pour contrôler la mise en oeuvre des dispositions de l'accord sur la durabilité, d'octroyer des concessions douanières seulement aux produits à base d'huile de palme respectant les critères sociaux et environnementaux et de tenir une liste d ces produits.

25 millions d'économie par an

L'accord AELE-Indonésie prévoit que 78% des exportations suisses vers l'Indonésie bénéficieront de la franchise douanière dès l'entrée en vigueur du texte. Au bout de 12 ans, le taux grimpera à 98%.

Les principaux produits horlogers suisses seront concernés tout de suite. Le fromage ou les produits laitiers aussi ou après un délai transitoire de 5 ans. Le chocolat bénéficiera d'une baisse progressive des droits d'entrée et en sera entièrement libéré au bout de 12 ans. Les entreprises suisses pourront ainsi économiser jusqu'à 25 millions de francs par an de droits de douane.

Concernant l'huile de palme, la Suisse a pris soin de ménager la production d'huile de colza helvétique. L'Indonésie bénéficiera de contingents partiels avec des rabais de 20 à 40%. Un mécanisme de sauvegarde est également prévu si les importations indonésiennes mettaient quand même sous pression le marché suisse des oléagineux.

L'Indonésie est un des principaux partenaires de la Suisse en Asie du sud. Avec 260 millions d'habitants, elle représente un marché avec un fort potentiel. Le volume d'échange commercial entre les deux pays se monte à environ 1,4 milliard de francs (or inclus).

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.