Passer au contenu principal

SuisseAccord de réadmission signé avec la Mongolie

L'accord conclu par Ignazio Cassis pourrait concerner une centaine de personnes sur les quelque 1000 Mongols installés en Suisse.

Ignazio Cassis s'est entretenu avec son homologue mongol Damdin Tsogtbaatar (à droite).
Ignazio Cassis s'est entretenu avec son homologue mongol Damdin Tsogtbaatar (à droite).
Keystone

Le conseiller fédéral Ignazio Cassis a signé jeudi un accord de réadmission avec la Mongolie au terme d'une rencontre avec son homologue dans la capitale mongole. Oulan-Bator s'engage ainsi à accueillir ses ressortissants qui séjournent en Suisse sans autorisation.

L'accord pourrait concerner une centaine de personnes sur les quelque 1000 Mongols installés en Suisse, indique le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) dans un communiqué.

Un second accord a également été signé. Il permettra à l'avenir aux diplomates des deux pays de se rendre en Suisse ou en Mongolie sans visa. «La signature d'un accord allégeant la pratique en matière de visas est un pas vers plus de mobilité et permettra de resserrer encore les relations entre nos deux pays», a relevé le chef de la diplomatie suisse lors d'un point de presse.

Outre son homologue Damdin Tsogtbaatar, Ignazio Cassis s'est entretenu avec le ministre des finances Khurelbaatar Chimed et a rendu une visite de courtoisie au président Khaltmaagiyn Battulga. Au programme des discussions: les relations bilatérales, l'actualité politique et internationale, ainsi que la nouvelle route de la soie «Belt and Road».

Visite d'écoles

Le conseiller fédéral a en outre relevé qu'un nouveau programme de coopération suisse, présente en Mongolie depuis 2001, est prévu de 2018 à 2021. Ignazio Cassis a d'ailleurs profité de son séjour pour visiter des projets soutenus par la Direction du développement et de la coopération (DDC). Il s'est rendu dans une école enfantine et primaire, ainsi que dans une école professionnelle.

Vendredi, dernier jour de sa tournée asiatique, le chef de la diplomatie entend visiter le site d?un projet pilote destiné à améliorer les règles juridiques encadrant l'exploitation minière artisanale. Quelque 60'000 mineurs et leurs familles bénéficient du projet.

Ignazio Cassis a débuté son premier voyage officiel hors d'Europe le 2 avril en Chine, où il a rencontré son homologue chinois Wang Li. L'objectif de sa visite était de renforcer les relations entre les deux pays. Une plateforme stratégique a d'ailleurs été mise en place dans cette perspective.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.