L'accord-cadre avec l'UE dans les objectifs 2019

SuisseLe président Alain Berset est revenu mardi sur les dossiers chauds de l'an prochain. Au menu: AVS, 2e pilier et Union européenne.

Le président de la Confédération a aussi mentionné parmi les objectifs de l'an prochain la réforme des assurances sociales et le 2e pilier.

Le président de la Confédération a aussi mentionné parmi les objectifs de l'an prochain la réforme des assurances sociales et le 2e pilier. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'accord institutionnel avec l'Union européenne fait partie des objectifs 2019 du Conseil fédéral. Alain Berset l'a mentionné mardi au moment de présenter les priorités du gouvernement devant le Conseil des Etats.

«Nous souhaitons pouvoir avancer dans les travaux en vue de la conclusion d'un accord institutionnel avec l'Union européenne dans le but d'encadrer nos relations et de les stabiliser pour l'avenir», a déclaré le président de la Confédération. Une décision du Conseil fédéral sur l'accord-cadre est attendue à la prochaine séance de vendredi.

Développer la voie bilatérale

L'accord-cadre a fait beaucoup couler d'encre ces derniers mois. Il permettrait à la fois de continuer à développer la voie bilatérale et de conclure de nouveaux accords d'accès au marché entre la Suisse et l'UE, selon ces objectifs publiés mardi.

Le Conseil fédéral «poursuit avant tout l'objectif d'un accès au marché unique aussi large que possible et d'une coopération aussi étroite que possible dans un certain nombre de domaines tout en conservant à la Suisse une souveraineté aussi entière que possible», indique le document.

AVS et 2e pilier

Le président de la Confédération a également mentionné parmi les objectifs de l'an prochain la réforme des assurances sociales et le 2e pilier. Pour le premier, il s'agira de garantir les rentes vieillesse, de les maintenir à leur niveau actuel et de stabiliser la situation financière.

Pour la prévoyance professionnelle, le Conseil fédéral enverra en consultation une modification de la loi, la stabilité financière de la prévoyance obligatoire exigeant un abaissement du taux minimal de conversion.

Alain Berset, qui termine son année présidentielle, a conclu en soulignant l'importance de la «répartition des compétences» et du fonctionnement des institutions. Il faut «continuer à soigner cette stabilité et cette fiabilité pour les années à venir», a-t-il dit. (ats/nxp)

Créé: 27.11.2018, 10h48

Articles en relation

UE: le négociateur suisse revient les mains vides

Accord-cadre Les négociations sur l'accord-cadre entre la Suisse et l'UE ont certes progressé, mais sans connaître de véritable percée. Plus...

UE: l'accord-cadre est encore possible

Suisse Concernant les relations avec l'Union européenne, le négociateur en chef pour la Suisse, Roberto Balzaretti est confiant. Il assure pouvoir trouver une «bonne solution». Plus...

Accord cadre: l'UE veut boucler les discussions

Suisse - Europe Pour le commissaire européen Johannes Hahn, il est temps de finir les discussions sur l'accord cadre, car «tout est sur la table». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.