Oui aux accords entre la Suisse et le Royaume-Uni

Post BrexitUne commission du National a approuvé deux accords qui pourront entrer en vigueur dès la sortie de la Grande-Bretagne de l'UE.

Fin 2017, près de 43'000 ressortissants britanniques vivaient en Suisse, tandis que 34'500 Suisses étaient établis au Royaume-Uni.

Fin 2017, près de 43'000 ressortissants britanniques vivaient en Suisse, tandis que 34'500 Suisses étaient établis au Royaume-Uni. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Suisse doit elle aussi se préparer au Brexit. Les droits acquis via la libre circulation des personnes seront maintenus, tout comme les droits commerciaux. La commission de politique extérieure du Conseil national a approuvé à l'unanimité deux accords qui pourront entrer en vigueur dès la sortie du Royaume-Uni de l'UE.

L'une des conséquences du Brexit est que les accords bilatéraux conclus entre la Suisse et l'UE ne seront plus applicables aux relations avec le Royaume-Uni. Les deux accords permettront de poursuivre ces relations sans problème, ont indiqué mercredi les services du Parlement.

Ils garantiront le maintien des droits découlant des accords bilatéraux si le Brexit devait se concrétiser sans que toutes les questions soient réglées. Le sujet est d'actualité alors que le parlement britannique a rejeté mardi l'accord négocié entre Londres et Bruxelles.

Impact sur la Suisse

Interrogé sur l'impact de la décision britannique sur l'accord-cadre entre la Suisse et l'Union européenne, le président de la Confédération Ueli Maurer n'a pas voulu s'avancer. Il attend les résultats de la consultation lancée par le Conseil fédéral.

Fin 2017, près de 43'000 ressortissants britanniques vivaient en Suisse, tandis que 34'500 Suisses étaient établis au Royaume-Uni. Toutes ces personnes devraient conserver les droits acquis en vertu de l'accord sur la libre circulation des personnes passé avec l'UE.

L'accord sur le droit des citoyens règle outre le droit de séjour, les droits en matière d'assurance sociale ainsi que la reconnaissance des qualifications professionnelles. Ils sont valables à vie. Les ressortissants britanniques et suisses qui immigreront dans l?autre pays après le Brexit ne sont en revanche pas couverts.

L'accord visant à maintenir les relations économiques et commerciales garantit dans la mesure du possible les droits et obligations économiques et commerciaux découlant des accords passés. Il prévoit des discussions exploratoires visant à développer les relations à l'avenir. (ats/nxp)

Créé: 16.01.2019, 13h33

Articles en relation

La presse s'alarme du vote sur le Brexit

Europe Au lendemain du rejet par le Parlement britannique de l'accord sur le Brexit, la presse européenne s’inquiète pour l'avenir. Plus...

Brexit: quelles options pour Theresa May?

Royaume-Uni Défaite mardi devant le parlement, la première ministre doit présenter un plan alternatif d'ici lundi Plus...

Brexit: Theresa May face à une motion de censure

Royaume-Uni Le vote contre la Première ministre britannique est prévu à 20h00 en Suisse. Mais la motion a peu de chances d'être adoptée. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.