Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

«Des acteurs clés du djihad suisse sont d’ici»

Jean-Paul Rouiller est la cheville ouvrière du nouveau groupe d'analyse du terrorisme, rattaché au GCSP à Genève.

Quatre arrestations importantes liées au terrorisme ont eu lieu à dix jours d’intervalles sur l’arc lémanique. Le grand nettoyage a-t-il commencé?

Qu’est-ce que cela révèle de la capacité de la Suisse à lutter contre le djihadisme?

Ces actions révèlent-elles aussi une meilleure coordination avec d’autres Etats?

Justement, la Suisse constitue-t-elle une base arrière pour les djihadistes?

Faut-il même craindre la présence en Suisse d’une cellule terroriste endogène?

«La question n’est pas de savoir si un attentat aura lieu en Suisse, mais quand», a dit en mai le conseiller fédéral Guy Parmelin. Pourquoi la Suisse ne serait-elle plus protégée de par sa neutralité?

La Suisse prépare une série de modifications légales pour renforcer la lutte. Suffisant?