Passer au contenu principal

Les activistes du climat n'iront pas jusqu'à Davos

Le gouvernement grison a donné son autorisation aux activistes du climat pour une marche, mais pas jusqu'à Davos.

Une membre du groupe Strike WEF s'exprime sur la marche hivernale vers Davos.

Les activistes du climat pourront effectuer leur marche sur deux des trois jours prévus, du 19 au 21 janvier, entre Landquart (GR) et Davos, à l'occasion du WEF. Les autorités grisonnes n'ont pas autorisé le dernier tronçon du parcours.

Le gouvernement grison a donné mercredi son autorisation pour les deux premières journées de cette marche. Il s'est cependant opposé à la dernière étape entre Klosters et Davos, arguant qu'il n'y a pas de chemin pour la marche sur ce tronçon, alors qu'un très fort volume de trafic est attendu sur la route cantonale ce jour-là.

Les organisateurs de la marche, Strike WEF, ont salué la décision des autorités pour les deux premiers jours. Ils veulent toutefois trouver une solution pour le troisième jour, a souligné Payal Parekh de Strike WEF devant la presse à Berne.

Rien dans le droit suisse n'empêche de faire une randonnée, a-t-elle souligné. Elle a rappelé que les dirigeants sont encouragés à se rendre à Davos en train, et que les marcheurs dérangeraient tout au plus les dirigeants venant en limousine. Elle a toutefois précisé que la sécurité des participants restait la priorité.

Nombre limité de participants

Les jeunes socialistes suisses (JS) sont mécontents. Non seulement une journée de marche est supprimée, mais en plus les manifestants devront se diviser mardi à Davos entre deux rassemblements: de 13h à 15h pour la randonnée d'hiver, puis de 15h à 17h avec la JS.

En plus, le nombre de participants aux deux manifestations est limité à 300 personnes chacune, dénonce ce parti. Les jeunes Verts sont sur la même ligne.

Greta Thunberg soutient la marche

Avec cette marche, Strike WEF veut maintenir la pression sur les sphères politiques et économiques. Les activistes de la grève du climat organiseront le 21 janvier sur une assemblée populaire à Davos, afin de montrer les possibilités démocratiques aux participants du WEF, a précisé Maya Tharian de la Grève du climat.

La jeune activiste suédoise Greta Thunberg soutient la marche, selon le comité. Toutefois, elle n'a pour l'instant pas annoncé si elle y participerait. La jeune activiste doit arriver vendredi à Lausanne où elle participera à une manifestation pour le premier anniversaire du mouvement de la Grève du climat en Suisse. Elle participera ensuite pour la seconde année consécutive au WEF.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.