Des activistes s'enchaînent au Palais fédéral

BerneTrois activistes du mouvement Extinction Rébellion ont été délogés par les pompiers après s'être enchaînés aux portes du Palais fédéral à Berne.

Les activistes ont été emmenés pour enregistrer leur identité, ainsi qu'un autre groupe, qui manifestait devant le palais du Parlement avec une banderole.

Les activistes ont été emmenés pour enregistrer leur identité, ainsi qu'un autre groupe, qui manifestait devant le palais du Parlement avec une banderole. Image: Extinction Rebellion Lausanne @xrlausanne

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Trois activistes du mouvement Extinction Rébellion se sont enchaînés mardi matin aux portes du Palais fédéral à Berne. Ils ont été délogés par les pompiers après une heure.

La police a ensuite emmené les activistes pour enregistrer leur identité, ainsi qu'un autre groupe, qui manifestait devant le palais du Parlement avec une banderole. Bien que les rassemblements soient interdits durant la session des Chambres fédérales, la police avait donné un délai aux activistes pour évacuer les lieux.

Les manifestants ont refusé de partir et ont été emmenés par une dizaine de policiers. Ils n'ont opposé aucune résistance. L'action s'est déroulée de manière pacifique. Les manifestants encourent une amende.

Extincion Rebellion s'est fait connaître ces dernières semaines en menant différentes actions près du Palais fédéral pour alerter sur la destruction de l'environnement. Ils ont notamment déversé des litres de faux sang sur la Bärenplatz, proche de la place fédérale.

«Pas encore trop tard»

Dans un texte diffusé devant le Palais fédéral, ils accusent le gouvernement de refuser de prendre les mesures nécessaires pour éviter des dégâts irréversibles. Il n'est pas encore trop tard, soulignent-ils, assurant qu'ensemble on peut exercer une pression suffisante sur le gouvernement pour le forcer à réagir.

Mouvement international né au Royaume-Uni, Extinction Rebellion est actif au niveau international. La semaine passée, des activistes se sont enchaînés aux grilles de la chancellerie allemande à Berlin. Dans plusieurs villes, y compris en Suisse, ils ont également bloqué la circulation ou organisé des marches funèbres pour les espèces disparues. (ats/nxp)

Créé: 18.06.2019, 10h09

Articles en relation

Des milliers de jeunes dans la rue pour le climat

Allemagne Des rassemblements importants ont eu lieu dans les principales villes du pays, comme Francfort où des milliers de personnes ont marché vers la Banque centrale européenne. Plus...

Appel à une «grève mondiale pour le climat»

Manifestations Les jeunes sont à nouveau appelés à manifester vendredi partout dans le monde ainsi qu'en Suisse pour sauver la planète. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...