Ada Marra élue à la vice-présidence du PS

SuisseLa conseillère nationale vaudoise Ada Marra a été élue dimanche pour succéder à Géraldine Savary, qui avait annoncé son retrait.

Ada Marra a été désignée à l'unanimité.

Ada Marra a été désignée à l'unanimité. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La conseillère nationale vaudoise Ada Marra a été élue ce dimanche à la vice-présidence du Parti socialiste au deuxième jour du congrès du PS à Windisch (AG). Elle remplace la conseillère aux Etats Géraldine Savary, qui a annoncé sa démission le 6 novembre.

Seule en lice pour succéder à Géraldine Savary, Ada Marra a été désignée à l'unanimité. Figurant également parmi les papables, le Valaisan Mathias Reynard avait lui préféré renoncer à se porter candidat. Il ne voulait pas que l'on puisse lui reprocher de prendre la place d'une femme.

Dans le discours précédant son intronisation, la nouvelle vice-présidente a commencé par rendre hommage «au travail, à la compétence et à l'intégrité manifestés jusqu'au bout» par sa «camarade et amie» Géraldine Savary, également présente au congrès. Les deux Vaudoises font de la politique ensemble depuis 20 ans, a rappelé Ada Marra.

«Géraldine reste une personne importante au sein de notre parti et appréciée par les citoyennes, citoyens et camarades», a souligné la conseillère nationale. Et de s'adresser directement à sa prédécesseure: «J'essaierai de faire aussi bien que toi à cette fonction.»

Engagée sur la migration et les jeunes

Licenciée en sciences politiques, Ada Marra est entrée au Conseil national en 2007. Auparavant, la binationale italo-suisse de 45 ans a été députée au Grand Conseil vaudois. Très engagée sur les questions de migration et les jeunes, elle préside notamment la Fondation Mère Sofia et est membre du comité directeur de Caritas Suisse.

Géraldine Savary a annoncé son retrait de la vice-présidence du PS le 6 novembre dernier, après six ans à cette fonction. Attaquée pour ses liens avec le milliardaire Frederik Paulsen, la quinquagénaire a décidé d'arrêter, déclarant avoir été atteinte dans sa santé. Conseillère aux Etats depuis 2007, elle ne se représentera pas non plus à Berne lors des fédérales d'octobre 2019, comme elle l'a répété dimanche.

«Il faut accepter ce que la vie nous donne, mais aussi ce qu'elle nous reprend», a déclaré Géraldine Savary sur scène en prononçant ses mots d'adieu. Souriante et détendue, elle a souhaité tous ses vœux à Ada Marra.

La démissionnaire a été très applaudie par les délégués et a été saluée par une «standing ovation». Le président du PS Christian Levrat a chanté ses louanges et dit regretter son choix, «pas nécessaire» à ses yeux. «Merci pour la leçon politique que tu donnes à la Suisse entière», a-t-il lancé.

Christian Levrat réélu

Le reste de la présidence du PS reste inchangé. Christian Levrat a été reconduit à la tête du parti à l'unanimité. Le Fribourgeois de 48 ans pilote la formation à la rose depuis 2008. Les conseillers nationaux Beat Jans (BS), Marina Carobbio (TI) et Barbara Gysi (SG) ont aussi été réélus sans opposition, tout comme la présidente de la Jeunesse socialiste suisse et députée au parlement bernois Tamara Funiciello. (ats/nxp)

Créé: 02.12.2018, 10h16

Référendum contre l'accord avec l'UE

Les relations avec l'Europe ont aussi mobilisé le parti à la rose. Christian Levrat s'est prononcé samedi contre un accord-cadre avec l'Union européenne qui se ferait au détriment des travailleurs. Ceux qui sont prêts à sacrifier les mesures de protection salariales pour conclure un accord-cadre hypothétique sont des «têtes brûlées». Si cela se révélait nécessaire, le PS lancerait un référendum, a-t-il menacé.

Au sujet de l'accord-cadre, le président de la Confédération Alain Berset a rappelé samedi que les négociations étaient encore en cours. Il a souligné que tout le monde veut des relations solides avec l'UE et que tous les pays ne sont pas simplement des concurrents, mais aussi des partenaires.

Articles en relation

«Le PS doit un peu durcir le ton avant les élections»

Politique Après le départ de Géraldine Savary, Ada Marra vise la vice-présidence du parti suisse. Et le Conseil des États? Trop tôt pour le dire Plus...

Marra seule candidate à la vice-présidence du PS

Suisse On connaît désormais la personne qui pourrait succéder à la socialiste Géraldine Savary. Plus...

Paulsen a financé Savary par amour pour la social-démocratie

Vaud Le milliardaire Frederik Paulsen a révélé, vendredi, les raisons pour lesquelles il a financé la campagne de Géraldine Savary. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.