Adèle Thorens à la présidence des Verts

électionsDeux coprésidentes pour les Verts: La Vaudoise Adèle Thorens et la Bernoise Regula Rytz succèdent au Genevois Ueli Leuenberger à la tête du parti.

Carouge, le 21 avril 2012. Election de la présidence des Verts suisses. Deux coprésidentes ont été élues: la Vaudoise Adèle Thorens(à gauche) et la Bernoise Regula Rytz.

Carouge, le 21 avril 2012. Election de la présidence des Verts suisses. Deux coprésidentes ont été élues: la Vaudoise Adèle Thorens(à gauche) et la Bernoise Regula Rytz. Image: ©Pierre Albouy/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les Verts suisses se sont dotés, ce samedi à Carouge, de deux coprésidentes: la Vaudoise Adèle Thorens (qui a obtenu 183 voix) et la Bernoise Regula Rytz (123 voix). Les deux femmes succèdent à Ueli Leuenberger, alors que la formation a été affaiblie par la perte de cinq sièges aux dernières élections fédérales. Pour les nouvelles venues, il s’agira de définir la ligne politique d’un parti que certains membres estiment aujourd’hui trop à gauche. De se positionner, aussi, entre des socialistes qui se profilent sur des thèmes environnementaux et des Vert’libéraux qui progressent.

Quelle ligne choisir? «Nos statuts affirment que nous voulons dépasser les clivages traditionnels pour nous soucier du développement d’une société durable», a rappelé Adèle Thorens. Réputée consensuelle, la Vaudoise incarne une relève décomplexée du parti. A la tribune, elle a d’ailleurs souligné la nécessité, pour les Verts, d’être pragmatiques et de proposer des solutions pour sortir du nucléaire. Mais cela, aussi, en cassant «les clichés qui font de l’écologie une vision austère et punitive».

A 40 ans, Adèle Thorens a réussi une rapide ascension politique. Licenciée en lettres de l’Université de Lausanne, elle est consultante et formatrice d’adultes indépendante. Elle est passée directement du Conseil communal lausannois (2002-2007) au Conseil national, où elle a été réélue l’automne dernier. Elle a aussi travaillé au sein du WWF, notamment comme directrice ad intérim du siège romand (en 2006).

Dans un premier temps, Regula Rytz, elle, ne sera pas complètement disponible pour son parti. Cette quinquagénaire, en effet, est membre de l’exécutif de la ville de Berne depuis 2004. Elle y dirige les ponts et chaussées, les transports et les espaces verts. A fin 2012, elle renoncera à une nouvelle candidature au Conseil municipal bernois mais, d’ici là, son travail pour les Verts se concentrera sur les séances et les discussions stratégiques.

«En tant que directrice des travaux publics, les travaux difficiles, je connais», a-t-elle plaisanté à la tribune. Concrètement, elle appelle son parti à une «coopération intelligente» et à la création d’alliances. Des collaborations qui n’excluent pas non plus l’ouverture vers certains milieux économiques «ouverts à notre sensibilité».

Regula Rytz a travaillé comme maîtresse d’école primaire, avant de reprendre des études d’histoire et de droit public à l’Université de Berne. De 2001 à 2005, elle a été secrétaire générale de l’Union syndicale suisse. Elle est entrée au parlement bernois en 1994, puis a rejoint l’exécutif de la ville de Berne en 2004. En 2008, elle a même été la mieux élue des sortants.

A Carouge, les Verts ont aussi complété leur équipe dirigeante en élisant quatre vice-présidents. Ils ont en effet décidé de faire passer l'instance dirigeante du parti de trois à six personnes. Parmi elles, deux sont des latins, comme le demandaient les militants romands. Outre Adèle Thorens, le Genevois Robert Cramer a été élu à la vice-présidence. L'ancien conseiller national zougois Jo Lang, le conseiller national zurichois Bastien Girod et Irène Kälin, représentante des jeunes Verts, complètent l'équipe. (24 heures)

Créé: 21.04.2012, 17h37

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...