L'affaire Dieter Behring devra être rejugée

SuisseDieter Behring avait été condamné à cinq ans et demi de prison pour escroquerie par métier en septembre 2016.

Dieter Behring en compagnie de sa femme et de son avocat.

Dieter Behring en compagnie de sa femme et de son avocat. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'affaire Behring repart devant le Tribunal pénal fédéral (TPF) qui devra se prononcer à nouveau sur les prétentions civiles de huit investisseurs grugés par l'escroc. Selon le Tribunal fédéral, les décisions des juges de Bellinzone sont insuffisamment motivées.

Les huit recourants contestaient les conclusions du Tribunal pénal fédéral qui avait renoncé à se prononcer sur leurs demandes de réparation du dommage, en mars 2017, et les avaient renvoyés devant les juridictions civiles. Dieter Behring avait été condamné à cinq ans et demi de prison pour escroquerie par métier en septembre 2016. Cette sentence a été confirmée en août 2018 par le Tribunal fédéral.

Recours de huit investisseurs

Les juges de Mon Repos ont admis les recours de huit investisseurs dans des arrêts publiés mercredi. Vu le nombre énorme de demandes, le Tribunal pénal fédéral n'était pas tenu de motiver leur décision pour chacune d'entre elles. Néanmoins, il convenait de rendre un prononcé suffisamment motivé et compréhensible pour qu'il puisse être vérifié, le cas échéant, par l'instance supérieure.

Le Tribunal fédéral a donc annulé les décisions attaquées et renvoyé les causes devant le Tribunal pénal fédéral pour nouvelle décision sur les prétentions civiles des recourants.

Pas d'entrée en matière

Dans deux autres cas, la haute cour n'est pas entrée en matière. Elle a fait sienne la conclusion des juges pénaux selon laquelle la documentation produite en justice ne permettait pas d'établir l'historique des investissements invoqués par les recourants pour fonder leur demande de réparation.

Enfin, le Tribunal fédéral a rejeté le recours d'un investisseur qui contestait la décision des juges de Bellinzone de fixer son indemnité à 86'957 francs alors qu'il réclamait 350'000 francs.

L'instance inférieure avait estimé que plusieurs prétentions étaient caduques du fait de la prescription absolue de quinze ans. En raison de cette dernière, seuls les dommages subis depuis le 1er octobre 2001 ont été pris en compte lors du verdict du 30 septembre 2016. (arrêts 6B_64/2018, 6B_75/2018, 6B_124/2018, 6B_129/2018, 6B_138/2018, 6B_139/2018, 6B_140/2018, 6B_141/2018, 6B_142/2018, 6B_143/2018, 6B_152/2018 du 23 novembre 2018) (ats/nxp)

Créé: 12.12.2018, 12h26

Articles en relation

La condamnation de Dieter Behring est définitive

Suisse Le Tribunal fédéral estime que le droit à un procès équitable pour le financier condamné pour escroquerie n'a pas été violé. Plus...

Behring, condamné par le TPF, fait recours

Suisse Condamné pour escroquerie par métier, l'ex-financier Dieter Behring conteste la décision du Tribunal pénal fédéral. Plus...

Dieter Behring débouté par la justice

Suisse L'ex-financier bâlois, condamné pour escroquerie, avait déposé un recours auprès du Tribunal pénal fédéral. Plus...

Les plaignants toucheront 207 millions d'indemnités

Affaire Dieter Behring Le montant des indemnités est tombé pour Dieter Behring. Il devra verser plus de 200 millions aux investisseurs lésés. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.