Affaire Karimova: Berne bloque de nouveaux fonds

BlanchimentLa Suisse a bloqué des fonds dans l'affaire de blanchiment d'argent impliquant la fille du président ouzbèke.

Gulnara Karimova, la fille du président ouzbèke.

Gulnara Karimova, la fille du président ouzbèke. Image: (photo d'archives)/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Sur requête des Etats-Unis, la Suisse a bloqué de nouveaux fonds dans le cadre de l'affaire de blanchiment d'argent impliquant Gulnara Karimova.

La fille du président ouzbèke et son entourage sont suspectés d'actes illicites sur le marché des télécommunications en Ouzbékistan. Plus de 800 millions de francs avaient déjà été bloqués.

La demande des autorités américaines est arrivée à Berne le 27 mars. Le blocage des fonds a été ordonné le 10 juin, a indiqué ce samedi 22 août Raphael Frei, porte-parole de l'Office fédéral de la justice (OFJ), confirmant des informations de la Neue Zürcher Zeitung.

Raphael Frei n'a pas pu donner d'indications précises sur le volume exact des fonds concernés. Mais c'est certainement moins que les 640 millions de dollars évoqués par le journal américain Wall Street Journal, poursuit le porte-parole. Il est également possible que cet argent recoupe en partie des fonds déjà gelés.

Immunité diplomatique

Plus de 800 millions de francs ont en effet été bloqués par le Ministère public de la Confédération (MPC). En Suisse, le MPC mène l'enquête contre Mme Karimova et cinq personnes de son entourage pour des soupçons de blanchiment d'argent.

Les actes présumés se sont produits sur le marché des télécommunications en Ouzbékistan. Le MPC enquête en raison de la présence de valeurs patrimoniales en Suisse.

Gulnara Karimova avait bénéficié de l'immunité diplomatique jusqu'en juillet 2013. Elle occupait la fonction de cheffe de la représentation permanente d'Ouzbékistan auprès des Nations Unies à Genève.

L'Ouzbékistan avait invoqué l'immunité diplomatique pour protéger la fille de son président contre la procédure du MPC. Mais le Tribunal fédéral l'a déboutée en janvier 2014.

(ats/nxp)

Créé: 22.08.2015, 15h10

Articles en relation

La Suisse traque la fille du président ouzbek

Enquête pour blanchiment d’argent Gulnara Karimova est introuvable depuis un an. Longtemps installée à Genève, elle est la principale suspecte dans la plus grande affaire de blanchiment instruite en Suisse. Plus...

Des biens de la fille du président ouzbek saisis en France

Justice Gulnara Karimova, la fille du président ouzbek qui vivait à Genève, est poursuivie en France pour des faits de corruption. Une enquête a aussi été lancée en Suisse. Plus...

L'instruction contre la fille du président ouzbeck reste ouverte

Tribunal fédéral Gulnara Karimova, fille aînée du président ouzbek, reste dans le collimateur de la justice suisse. En août 2013, le Ministère public de la Confédération avait perquisitionné sa villa située dans les environs de Genève. Plus...

Berne enquête contre la fille aînée du président ouzbek

Justice La justice suisse a annoncé mercredi avoir ouvert une enquête pour soupçon de blanchiment d'argent contre Gulnara Karimova, la plus âgée des filles du président ouzbek. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.