Ils agressent des policiers avant un match de hockey

BienneAvant la rencontre de hockey sur glace opposant le EHC Biel-Bienne et le HC Lugano samedi à Bienne, plusieurs supporters ont agressé des policiers qui voulaient contrôler leur identité. Quatre hommes ont été arrêtés.

L'agression s'est déroulée sur la Place publique de la Tissot Arena, à Bienne (BE).

L'agression s'est déroulée sur la Place publique de la Tissot Arena, à Bienne (BE). Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Samedi 1er février, avant le match de hockey sur glace opposant le EHC Biel-Bienne et le HC Lugano à Bienne, des agents de police en civil ont constaté la présence de supporters de l'équipe visiteur sur la Place publique de la Tissot Arena et les ont abordés directement, leur enjoignant de se rendre dans le secteur visiteur.

Les personnes abordées ont directement cherché le conflit. Lorsque les forces d'engagement ont voulu contrôler leur identité, elles ont été agressées physiquement par ces derniers, qui leur ont également jeté des objets. Pour se protéger et écarter les agresseurs, les policiers ont dû faire usage de spray irritant.

Après le début du match, trois hommes impliqués dans l'agression ont été repérés à l'extérieur du stade et interpellés. Ils ont été emmenés au corps de garde pour de plus amples vérifications. Un quatrième homme impliqué dans la rixe a été arrêté après le match. Il s'est montré récalcitrant et a dû être immobilisé au sol.

Les quatre personnes interpellées, âgées entre 19 et 29 ans, ont été arrêtées provisoirement. Elles doivent s'attendre à être dénoncées notamment pour violence ou menace contre les autorités et les fonctionnaires et pour empêchement d'accomplir un acte officiel. D'autres mesures sont en outre examinées sous l'angle du concordat sur le hooliganisme. Une enquête a été ouverte.

Créé: 02.02.2020, 15h46

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.