L'agriculture, un défi pour le successeur de Schneider-Ammann

Démission Schneider-Ammann Celui ou celle qui reprendra le Département fédéral de l'économie après Johann Schneider-Ammann devra s'occuper de politique agricole et renouer le dialogue avec les paysans.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'agriculture aura été au centre des préoccupations de Johann Schneider-Ammann à la fin de son mandat. Le successeur du libéral-radical au Département fédéral de l'économie devra renouer le dialogue avec les paysans et définir la future politique agricole de la Confédération.

L'entente entre Johann Schneider-Ammann et les paysans s'est péjorée à la fin de l'année dernière. L'Union suisse des paysans (USP) est sortie de ses gonds lorsque le libéral-radical a annoncé sa volonté de réduire la protection douanière et d'intensifier des accords de libre-échange, notamment avec le Mercosur. Les paysans ne veulent pas que l'agriculture soit sacrifiée au passage et l'USP tient au maintien d'une certaine protection aux frontières suisses.

Selon elle, les futurs accords de libre-échange ne devraient pas être englobés dans la réforme de la politique agricole. En juin, le Parlement a renvoyé le document au Conseil fédéral et sous la pression du National, le gouvernement a décidé de traiter les futurs accords de libre-échange séparément de la politique agricole PA 2022 .

Reste que le temps presse. Le message sur ce dossier doit être soumis aux Chambres fédérales en été 2019 pour que le texte entre en vigueur en 2022. Une tâche qui reviendra désormais au futur chef du Département fédéral de l'économie.

Restructurer Agroscope

Mais il y a d'autres sujets d'énervement du côté agricole, comme la réforme de l'institut de recherche Agroscope. Le Conseil fédéral envisage de centraliser sur le site de Posieux (FR) l'établissement actuellement dispersé sur douze sites et de lui couper 20% de budget. Les frais d'exploitation devraient être réduits au profit d'une concentration sur la mission de recherche.

L'USP craint jusqu'à 600 suppressions de postes et a remis en cause les intentions et l'absence de concertation des parties concernées.

Convaincre sur les armes

Le futur ministre devra aussi s'activer pour éviter de nouveaux couacs concernant les exportations d'armes soumises à autorisation du Secrétariat d'Etat de l'économie. L'industrie d'armement a obtenu un assouplissement des conditions de sortie de Suisse. Mais les exportations de biens à double usage vers la Turquie ou des pays impliqués dans la guerre au Yémen sont contestées.

Côté recherche, les Suisses ont été réintégrés au programme européen Horizon 2020 pour lequel Johann Schneider-Ammann n'avait pas ménagé ses forces et le Conseil fédéral a donné des moyens renforcés pour une offensive numérique. Les institutions de formation et de recherche devront investir l'argent à bon escient.

La situation de l'économie suisse s'est quant à elle constamment améliorée l'an passé et on ne parle plus trop du franc fort. Même si le contexte reste fragile. Reste à savoir si comme le libéral-radical, son successeur sera réticent à toute intervention de l'Etat sur le marché. (ats/nxp)

Créé: 25.09.2018, 10h21

Galerie photo

La carrière de Schneider-Ammann en images

La carrière de Schneider-Ammann en images Johann Schneider-Ammann, 66 ans, quittera le Conseil fédéral après un peu plus de huit ans d'exercice. Retour en images sur son parcours.

Articles en relation

Johann Schneider-Ammann quitte le Conseil fédéral

Suisse Le ministre de l'économie a annoncé sa démission ce mardi à Berne. Johann Schneider-Ammann quittera le gouvernement à la fin de l'année. Plus...

Schneider-Ammann: ministre peu convainquant

Suisse Le ministre bernois n'a jamais été à l'aise dans son costume de chef de l'économie. Il a réussi à se fâcher avec les paysans et les syndicats. Plus...

La course à la succession est ouverte

Suisse Les femmes PLR vont se profiler pour se porter candidates à la succession de Johann Schneider-Ammann. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.