Alain Berset inaugure le nouveau bâtiment à Lugano

Centre de calcul scientifiqueLe conseiller fédéral Alain Berset a inauguré vendredi à Lugano le nouveau bâtiment du Centre suisse de calcul scientifique (CSCS).

Le Centre suisse de calcul scientifique

Le Centre suisse de calcul scientifique Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les locaux et les capacités techniques de l'ancien siège de Manno (TI) ne suffisaient plus à répondre à la demande sans cesse croissante dans ce domaine.

«L'investissement consenti dans cette infrastructure représente un engagement à long terme dans la recherche de pointe et s'inscrit dans une politique de la formation et de la recherche qui vise à fournir une contribution durable pour le bien du pays», a déclaré le conseiller fédéral, cité dans un communiqué du CSCS.

«Les ordinateurs de grande puissance constituent un élément central pour la compétitivité mondiale des universités suisses», a souligné Fritz Schiesser, président du Conseil des Ecoles polytechniques fédérales (EPF). Aujourd'hui, ils complètent la théorie et l'expérimentation dans pratiquement toutes les disciplines de recherche.

Demande en hausse

Ainsi, la demande de temps de calcul a presque doublé au CSCS depuis 2010. En 2012, quelque 325 millions d'heures de calcul ont été réparties entre les utilisateurs. Grâce aux simulations, les chercheurs peuvent émettre des prévisions météorologiques, mieux évaluer les dangers naturels, modéliser des matériaux encore inconnus ou établir des diagnostics médicaux.

Pour Ralph Eichler, président de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) et maître d'ouvrage du centre de calcul, le nouveau site présente deux avantages: «D'une part, on peut y refroidir les ordinateurs avec l'eau du lac de Lugano tout proche et, d'autre part, le bâtiment est à proximité de l'Università della Svizzera italiana (USI).

«La collaboration avec les scientifiques de l'USI constitue un énorme enrichissement et favorise la diversité intellectuelle et culturelle», a-t-il ajouté.

Pour 40 ans

Le nouveau centre doit pouvoir héberger ces infrastructures de calcul pour les 40 prochaines années au moins. Il a été conçu de façon modulaire, pouvant être agrandi en cas de besoin. Un ordinateur de classe pétaflops y sera mis en service dès 2013.

Refroidissant ses superordinateurs avec l'eau du lac, le CSCS de Lugano-Cornaredo est l'un des centres de calcul les plus efficaces au monde en termes de consommation d'énergie, selon le communiqué

Le nouveau bâtiment inauguré après deux ans de travaux fait partie du Plan national suisse pour le calcul de grande puissance (HPCN). La stratégie HPCN a été développée par le Conseil des EPF et approuvée par le Conseil fédéral et le Parlement en 2009.

Les coûts à la charge de la Confédération sont de 67,5 millions de francs, y compris le refroidissement avec l'eau du lac. Le Tessin a apporté une contribution de 5 millions. Lugano a octroyé au CSCS un droit de superficie de 40 ans pour le terrain situé dans le quartier de Cornaredo. (ats/nxp)

Créé: 31.08.2012, 14h59

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.