Passer au contenu principal

Suisse-FranceAlain Berset veut protéger le patrimoine subaquatique

Le conseiller fédéral, en visite à Paris, va ratifier une convention à ce sujet de l'UNESCO. En Suisse, les sites palafittiques sont concernés.

Des pieux photographiés sur les fouilles d'un importante site palafittique sur le chantier de la plage des Eaux-vives à Genève. Ils seraient concernés par la Convention sur le patrimoine subaquatique.
Des pieux photographiés sur les fouilles d'un importante site palafittique sur le chantier de la plage des Eaux-vives à Genève. Ils seraient concernés par la Convention sur le patrimoine subaquatique.
Keystone

En visite de deux jours à Paris, Alain Berset doit ratifier vendredi une convention de l'UNESCO sur la protection du patrimoine subaquatique. Le conseiller fédéral va aussi participer à une Conférence internationale portant sur les enjeux d'une culture du bâti de qualité.

Cette convention est un instrument efficace pour lutter contre le pillage et l'exploitation du patrimoine culturel subaquatique, relève le Département fédéral de l'intérieur (DFI) jeudi dans un communiqué. La Suisse aura ainsi ratifié l'ensemble des conventions culturelles de l'UNESCO.

Une partie importante du patrimoine culturel de l'humanité se trouve sous les eaux. Les océans recèlent environ trois millions de sites archéologiques. En Suisse, les sites palafittiques préhistoriques sont concernés.

Visite de deux jours

La visite d'Alain Berset doit durer deux jours. Jeudi, le ministre devait tenir un discours et discuter avec des étudiants en science politique à la Sorbonne.

Vendredi, il compte se rendre à la conférence organisée par le Conseil des architectes d'Europe (CAE) et l'Union internationale des architectes (UIA). Des représentants étatiques, des architectes, des urbanistes et des experts internationaux seront présents, précise le DFI. La réunion est placée sous le patronage de l'UNESCO. Elle sera ouverte par sa directrice générale Audrey Azoulay.

Alain Berset doit y aborder les défis culturels et sociaux à relever en matière d'environnement bâti. Cette conférence fait suite à la Déclaration de Davos pour une culture du bâti de qualité. Les ministres européens de la Culture ont adopté ce texte en 2018.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.