Albert Rösti en balade au Grütli

Fédérales 2019Le président de l'UDC a fait quelques déclarations à la presse avant de prendre «quelques forces» avant les élections fédérales au Grütli.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Albert Rösti a invité la presse pour une balade au Grütli jeudi. Le président de l'UDC veut prendre des forces sur la prairie avant les élections fédérales de cet automne et en vue du combat pour l'indépendance de la Suisse.

Les manifestations politiques sont interdites au Grütli et «nous le respectons bien entendu», a déclaré Albert Rösti aux 21 journalistes, caméramans et photographes qui l'accompagnaient. Il était là pour s'accorder une journée sur la prairie pendant ses vacances.

Le président de l'UDC a donc fait ses principales déclarations durant les dix minutes que dure le trajet en bateau et sur les premiers mètres qui le mènent du ponton à la prairie. La Suisse ne doit pas signer l'accord-cadre avec l'Union européenne sinon elle perdra son indépendance, a-t-il répété.

Pas de souci

«Mais je suis ici pour prendre des forces en vue des élections fédérales de cet automne». Il ne craint pas que son parti soit le grand perdant des élections. Il serait faux de se faire du souci, même après les mauvais résultats lors des dernières élections cantonales à Zurich et Lucerne, a-t-il déclaré aux journalistes.

Par 35 degrés, le président de l'UDC, en sueur, a aussi tenu à parler du climat. Oui, le climat change et on ne peut pas le nier, a-t-il déclaré avant de s'extasier devant la beauté du paysage. «Si nous soumettons les paysans suisses à des nouvelles taxes, les coûts vont augmenter, les importations seront plus élevées et donc aussi les émissions de CO2», selon Albert Rösti. (ats/nxp)

Créé: 25.07.2019, 17h07

Articles en relation

L'UDC accuse la gauche d'abuser de l'écologie

Eléctions fédérales Albert Rösti, président de l'UDC, s'en est pris à la gauche, qualifiant leur politique environnementale d'«arnaque écolo-socialiste». Plus...

Albert Rösti à l'Office fédéral de l'agriculture?

Suisse Le chef de l'OFAG part à la retraite fin juin. Le nom du président de l'UDC circule pour le remplacer. A Suisse Tourisme, le Fribourgeois Dominique de Buman est pressenti. Plus...

Albert Rösti accuse la SSR de la débâcle de l'UDC

Suisse Le président de l'UDC considère que la SSR est responsable de la lourde défaite de son parti dans le canton de Zurich le week-end passé. Il menace de s'en prendre à la redevance. Plus...

L'UDC plie, mais ne veut pas rompre

Suisse Plusieurs affaires montrent qu'il y a le feu dans la maison UDC. Son président Albert Rösti tente de calmer le jeu et de mobiliser sa base autour de l'accord-cadre. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.