Passer au contenu principal

L’alcoolisme des aînés fait de la résistance

Les 65-74 ans sont la seule tranche d’âge dont la consommation ne baisse pas. Des actions de prévention ciblées sont lancées.

Pixabay

Quand on parle d’abus d’alcool, il n’y a pas que les jeunes adeptes des soirées arrosées. Les professionnels de la prévention s’inquiètent pour une autre catégorie de la population, les seniors. Et pour cause: les 65-74 ans sont la seule tranche d’âge dans laquelle on n’a pas constaté de baisse de la consommation depuis vingt ans. Une problématique mise en avant dans le cadre de la Semaine alcool, qui prend fin ce dimanche 26 mai.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.