Passer au contenu principal

Alerte aux fortes pluies et inondations en Suisse

La Suisse centrale, les Grisons et le Tessin sont sur le qui-vive en raisons de très grosses quantités d'eau qui vont les arroser ce jeudi. En Suisse romande, Genève et Vaud sont concernés.

De nombreux Suisses n'en peuvent plus de la pluie.
De nombreux Suisses n'en peuvent plus de la pluie.
Keystone

Il pleut à n'en plus finir ce jeudi en raison d'une dépression centrée sur les Îles Britanniques qui engendre un fort courant du sud, sud-ouest sur les Alpes et qui amènera une masse d'air très humide en provenance de la Méditerranée. Au point que Météosuisse a émis des alertes aux inondations pour certaines régions de la Suisse.

Sont les plus concernées, les régions de Suisse centrale, du Tessin et d'une partie des Grisons avec des alertes de degré 3, voire 4 sur 5. Mais la Suisse romande n'est pas épargnée avec des alertes de niveau 2 pour Genève, la Côte, le Gros-de-Vaud et le Jura vaudois. Des alertes qui sont valables pour ces prochaines 24 heures.

Fortes quantités d'eau

Selon MeteoNews, il devrait pleuvoir entre 40 et 70 litres d'eau par m2 aux Grisons, et 100 litres, voire 150 litres par m2, au Tessin et au nord de ce dernier canton, signale le Blick jeudi. Avec des risques d'inondations. Car avec les pluies de ces dernières semaines, les sols sont gorgés d'eau et ont atteint leur limite d'absorption. Des glissements de terrain sont attendus, prévient Roger Perret de MeteoNews.

Les rivières commencent aussi à inquiéter. Leur niveau va augmenter sensiblement en Suisse alémanique, en particulier la Reuss, la Linth et la Limmat. L'Aare, qui passe à Berne, Soleure et Bienne, est pour l'instant moins concernées. Le niveau des lacs des Quatre-Cantons, du Walenstadt et Zurich vont aussi grimper.

Le plus de soleil en Valais

Depuis début juin, c'est le Toggenburg et le Jura qui ont les plus arrosés, a relevé pour sa part le site 20 Minuten qui présente une carte du cumul des précipitations depuis le début du mois. C'est au Säntis (AI) qu'il a le plus plu (185mm), devant le Weissenstein, au-dessus de Soleure (180mm). En termes de normales saisonnières pour la pluie, c'est à au nouveau au Weissenstein qu'elles ont été le plus dépassées (274%), devant le Mormont (VD/265%). Cossonay (VD) est 5e (245%).

A contrario, c'est en Valais que le soleil s'est le plus montré, avec 229 heures d'ensoleillement à Zermatt, et 217 heures à Sion. Les moins chanceux sont le Säntis (24 heures), devant Mottec (VS, 24,9h), le Moléson (FR, 26,1 h), Le Chasseron (VD, 26,4h) et Chasseral (BE, 26,6h).

Météo atypique

Cette météo est assez atypique pour cette période de l'année. «De telles situations se rencontrent habituellement durant les mois d'automne, de septembre à novembre», écritMeteoSuisse sur son site. «Elles sont généralement provoquées par les premières incursions d'air polaire en direction du sud, lesquelles sont à l'origine de frontogenèses très dynamiques par leur confrontation avec la masse d'air méditerranéenne encore très chaude.» Mais cette situation n'est pas une première non plus. La Suisse a vécu de telles périodes en juin 1987 et juin 1991.

Mais les météorologues gardent bon espoir. Vendredi et samedi, on devrait assister au retour du soleil tandis que les averses seront sans doute de retour dimanche. Mais une amélioration sensible de la météo serait en vue la semaine prochaine. Ou pas.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.