Alfred Heer se lance dans la course aux Etats

SuisseLes candidats UDC à Zurich se pressent au portillon du conseil des Etats. Après Roger Köppel, c'est au tour du conseiller national Alfred Heer de se mettre à la disposition de son parti.

Le conseiller national Alfred Heer (UDC/ZH) va tenter le passage aux Etats.

Le conseiller national Alfred Heer (UDC/ZH) va tenter le passage aux Etats. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Alfred Heer veut devenir conseiller aux Etats. Il est le deuxième conseiller national zurichois issu des rangs de l'UDC à briguer un siège à la chambre haute lors des élections fédérales du 20 octobre prochain. Il rejoint ainsi Roger Köppel.

Le petit entrepreneur de 57 ans se met à disposition de son parti, rapporte vendredi le Tages-Anzeiger, citant les propos de l'intéressé. Sa candidature n'est pas dirigée contre Roger Köppel, patron du magazine de droite Weltwoche, mais pour le canton de Zurich, explique celui qui est conseiller national depuis 2007. Par sa décision, Alfred Heer souhaite laisser ouvertes "toutes les possibilités tactiques" à son parti.

Le comité de l'UDC zurichoise doit se prononcer le 19 mars. Les délégués de la section cantonale auront ensuite le 2 avril le dernier mot sur la candidature du parti à l'élection au Conseil des Etats.

Les deux sénateurs zurichois sortants, Daniel Jositsch (PS) et Ruedi Noser (PLR) sont candidats à leur propre succession. L'UDC zurichoise n'est plus représentée à la Chambre des cantons depuis douze ans. Christoph Blocher et Ueli Maurer ont tous deux échoué dans la reconquête de ce siège. (ats/nxp)

Créé: 01.02.2019, 06h49

Articles en relation

Roger Köppel se lance dans la course aux Etats

Suisse Le patron du magazine de droite Weltwoche et conseiller national va tenter de faire renouer l'UDC zurichoise avec le Conseil des Etats. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.