Un Allemand expulsé de Suisse après une agression

JusticeLe Tribunal fédéral a décidé d'expulser durant cinq ans un Allemand sans domicile fixe, ni travail pour avoir participé à une agression.

Tribunal fédéral.

Tribunal fédéral.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un Allemand sans domicile fixe en Suisse va être expulsé pendant cinq ans. Le prévenu, jugé jeudi par le tribunal cantonal zurichois, avait fait recours avec succès contre son renvoi. Saisi de l'affaire, le Tribunal fédéral a jugé que rien ne s'oppose à son expulsion.

Le prévenu, âgé de 29 ans, a participé à une agression avec cinq autres personnes. Le tribunal de district de Winterthour (ZH) l'a condamné à une expulsion du territoire suisse pendant cinq ans. L'homme a fait recours. Il estime qu'il ne peut pas être expulsé, car ses parents habitent en Suisse.

En deuxième instance, le tribunal cantonal zurichois lui a donné raison. Pour les juges, l'accord sur la libre circulation avec l'Union européenne a primauté. Le procureur a alors déposé un recours auprès du Tribunal fédéral.

Jugement du TF

En novembre dernier, le TF a estimé qu'il n'y avait pas de conflit entre l'accord sur la libre circulation et le droit suisse. L'homme n'a pas de domicile fixe en Suisse et il n'a pas de travail. Rien ne s'oppose à son expulsion. L'affaire a donc été rejugée jeudi à Zurich.

L'expulsion d'un étranger est prévue dans la loi issue de l'initiative de l'UDC sur le renvoi des criminels étrangers. Elle a été acceptée en novembre 2010 par le peuple et est entrée en vigueur le 1er octobre 2016. Parmi les délits qui permettent aux juges d'ordonner une expulsion du territoire figurent notamment les meurtres et les lésions corporelles graves. (ats/nxp)

Créé: 11.04.2019, 16h34

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...