Alliance contre les maladies non transmissibles

SantéLe cancer, les maladies cardio-vasculaires ou encore le diabète touchent une personne sur quatre en Suisse.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Archives/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Aider les personnes âgées à préserver le plus longtemps possible une qualité de vie optimale ou améliorer la santé des employés en impliquant les entreprises: la Confédération et les cantons ont approuvé un plan de 14 mesures pour la stratégie nationale de prévention des maladies non transmissibles.

En Suisse, le cancer, les maladies cardio-vasculaires, les musculo-squelettiques, les affections des voies respiratoires ou encore le diabète touchent une personne sur quatre et sont responsables de 80% des coûts de la santé, relève jeudi le Département fédéral de l'intérieur (DFI) dans un communiqué.

La Confédération, les cantons, le secteur privé et la fondation Promotion Santé Suisse ont par conséquent défini trois axes de prévention pour s'y attaquer: la population, les soins, ainsi que l'économie et le monde du travail constituent les grands champs d'action dans lesquels se répartissent les mesures adoptées.

Il s'agira notamment de mieux intégrer la prévention dans les soins. Les médecins de famille joueront en particulier un rôle-clé en guidant systématiquement les patients dans leurs choix et les possibilités d'adopter un style de vie plus sain à chaque étape d'un traitement.

Les programmes de prévention cantonaux cibleront également les personnes âgées, particulièrement vulnérables aux maladies non transmissibles.

Le DFI souligne que la souffrance liée aux maladies non transmissibles et son impact économique vont croître avec le vieillissement de la population. Il calcule que dans la moitié des cas, un mode de vie sain permettrait d'éviter la maladie ou de réduire ses conséquences.

Secteur privé comme pilier

Le secteur économique est appelé à devenir un pilier important de la nouvelle stratégie. Des partenariats avec les entreprises devront permettre d'améliorer la santé des employés, comme des consommateurs. Le DFI cite notamment l'exemple de l'initiative actionsanté, par laquelle des entreprises se sont engagées à réduire la teneur en sucre de certains produits.

La Confédération, les cantons et la fondation Promotion Santé Suisse ont également renforcé leur collaboration dans le domaine de la santé psychique. Promotion Santé Suisse, gérée par les assureurs et les cantons, financera dès 2017 des programmes d'action cantonaux pour améliorer la santé psychique de la population.

Selon les estimations, au moins un tiers de la population suisse est touché chaque année par un trouble psychique, rappelle le DFI. La prévention des suicides sera aussi améliorée, dans le but de réduire de 300 leur nombre annuel d'ici 2030.

Enfin, la Confédération et les cantons ont décidé de prolonger la Stratégie nationale en matière de démence jusqu'en 2019. Lancée en 2014, elle comprend 18 projets menés par différents acteurs de la santé.

(ats/nxp)

Créé: 24.11.2016, 18h58

Articles en relation

Berne veut lutter contre les maladies évitables

Santé Le Conseil fédéral a adopté sa stratégie contre les maladies non transmissibles qui frappent un Suisse sur 4. Il mise sur la prévention. Plus...

Maladies non transmissibles: l'OFSP critiquée

Prévention Pour Santésuisse, la prévention doit être financée par la Confédération et les cantons. Plus...

Berne veut mieux coordonner la lutte contre les MNT

Santé La Confédération souhaite prévenir et réduire le nombre de maladies non transmissibles comme le diabète ou l'arthrose. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.