Passer au contenu principal

Amherd doit se coltiner l’héritage aérien de Parmelin

La nouvelle ministre de la Défense n’a que peu de marge de manœuvre pour donner un nouvel envol à l’acquisition d’avions de combat.

Le 20 décembre dernier, Guy Parmelin cédait officiellement les clefs du département de la Défense à Viola Amherd.
Le 20 décembre dernier, Guy Parmelin cédait officiellement les clefs du département de la Défense à Viola Amherd.
Keystone

Selon les bruits qui courent à Berne, Guy Parmelin aurait souhaité que Viola Amherd présente ce mercredi – première séance de l’année du Conseil fédéral – le concept pour renouveler la défense aérienne. Ce ne sera pas le cas. Celle qui le remplace depuis le 1er janvier au Département de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) a décidé de se brûler encore un peu les mains avec la patate chaude que lui a refilée le Vaudois. «Elle a dit qu’elle ferait une nouvelle évaluation complète du dossier», précise Renato Kalbermatten, chef de communication du DDPS. À l’entendre, on comprend que cela prendra du temps.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.