Passer au contenu principal

L'année scolaire ne sera pas prolongée en Suisse

La Conférence suisse des directeurs cantonaux de l'instruction publique veut que l'année soit intégralement validée pour les élèves de l'école obligatoire.

L'année scolaire en cours ne sera donc pas prolongée et les calendriers scolaires établis par les cantons restent valables.
L'année scolaire en cours ne sera donc pas prolongée et les calendriers scolaires établis par les cantons restent valables.
Keystone

L'année scolaire ne sera pas prolongée. Elle doit être intégralement validée pour les enfants de l'école obligatoire. Concernant le secondaire II, les élèves doivent obtenir leurs certificats assez tôt pour pouvoir commencer des études ou un emploi à l'automne.

La Conférence suisse des directeurs cantonaux de l'instruction publique (CDIP) a adopté mercredi des principes et mesures communs. L'objectif est que des solutions harmonisées au niveau national soient mises en oeuvre aux différents degrés de la scolarité et dans la formation des enseignants, indique-t-elle jeudi dans un communiqué. Leur mise en œuvre est du ressort des cantons.

Pour les diplômés de toutes les filières du degré secondaire II, la possibilité de commencer des études ou un emploi en automne «est garantie», souligne-t-elle.

Scénarios élaborés

Les élèves de dernière année des gymnases, des écoles de culture générale et des filières de maturité professionnelle ainsi que les élèves de la passerelle «maturité professionnelle, maturité spécialisée - hautes écoles universitaires» obtiendront leur certificat «suffisamment tôt».

Une décision concernant les modalités de délivrance des certificats sera prise début mai au plus tard. Des scénarios sont en cours d'élaboration. La décision dépendra notamment de l'évolution de la pandémie.

Concernant la formation professionnelle, la question de la procédure de qualification sera réglée d'entente avec la Confédération et les partenaires sociaux. La protection et la santé des apprentis constituent «une priorité absolue», relève la CDIP.

Vacances sacrées

Concernant l'école obligatoire, l'année scolaire «sera validée intégralement dans tous les cantons, bien que l'enseignement ait actuellement lieu à distance et même si de nouvelles décisions devaient être prises par le Conseil fédéral».

L'année scolaire en cours ne sera donc pas prolongée et les calendriers scolaires établis par les cantons restent valables. En outre, les vacances ne seront pas utilisées pour l'enseignement.

Des bulletins de notes seront délivrés pour toutes les années scolaires. Il y sera indiqué que l'enseignement a eu lieu à distance durant la période de la pandémie de coronavirus. Les cantons devront édicter d'ici fin avril des dispositions relatives au passage de l'école primaire au degré secondaire I et du degré secondaire I au degré secondaire II, ajoute la CDIP.

Solutions alternatives reconnues

Concernant la formation des enseignants, la CDIP explique que les solutions élaborées par les hautes écoles pédagogiques et les universités pour remplacer les stages pratiques présentiels sont reconnues comme équivalentes à ces stages. Il en va de même des modalités alternatives d'attestation des modules de formation qui n'ont pas pu être accomplis de la manière prévue. Les examens auront lieu dans le respect des dispositions édictées par la Confédération.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.