Les antispécistes dénoncent une pub Migros

SuisseL'association PEA estime qu'une affiche et un spot de la campagne «Grilétariens» sont sexistes. Elle est soutenue par une association féministe.

La publicité de la Migros qui fâche.

La publicité de la Migros qui fâche. Image: Capture d'écran

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Quel Suisse n'a pas déjà vu l'affiche de la Migros de la campagne «Grilétariens», destinée à vendre tous les produits et aliments destinés à la grillade? Accompagnée du slogan «Lorsque les hommes portent du rose», elle montre des mains masculines portant un plateau de grillade composé de viande rosée à point. Si elle peut faire saliver les gourmands, cette image fâche surtout l'association antispéciste PEA qui vient de dénoncer cette pub auprès de la Commission suisse pour la loyauté.

Soutenue par l'association féministe TERRE DES FEMMES Suisse, PEA estime que la pub perpétue «un stéréotype de genre pour mieux associer la viande à la virilité, et faire de la chair d'un animal mort l'attribut masculin par excellence», explique-t-elle dans un communiqué paru jeudi.

Spot dérangeant aussi

L'association critique également le spot publicitaire qui passe à la télévision, une pub tout aussi «dérangeante», selon elle: «on y voit un homme masser langoureusement un morceau de chair animale, observé par une femme allongée en maillot de bain dans une pose sensuelle, provoquant une assimilation entre femme et viande, toutes deux considérées comme des objets désirables et consommables».

Pour la présidente de PEA, Pia Shazar, «la reproduction de stéréotypes de sexe ou de genre et l'encouragement à la consommation de chair d'animaux ont des conséquences désastreuses qu'on ne peut pas ignorer sous couvert d'humour». Tant l'affiche que le spot contreviendraient, selon elle, à la règle 3.11 sur la publicité sexiste.

Le dossier est désormais dans les mains de la commission pour la loyauté, une institution neutre et indépendante de la branche de la communication qui a pour but de garantir l’autocontrôle en matière de publicité.

Si la commission donne raison aux antispécistes, que va-t-il se passer? Rien, explique Fabien Truffer, porte-parole de PEA. Elle n'a pas le pouvoir de faire retirer la pub, ajoute-t-il. Ne s'agit-il donc là que d'un coup dans l'eau de l'association? Non, estime-t-il. «Notre dénonciation se veut surtout symbolique et nous espérons que cela fera une mauvaise publicité à la Migros».

Créé: 31.05.2018, 10h00

Articles en relation

Nouveau commerce caillassé par des antispécistes

Genève Dans la nuit de mercredi à jeudi dernier, le McDonald’s de la Servette à Genève a été vandalisé. C'est le septième magasin à être visé par des antispécistes en moins d'un mois. Plus...

«On fait ce métier par amour des animaux»

Elevage Trois jeunes en formation réagissent aux critiques des antispécistes. Ils défendent une agriculture de proximité. Plus...

Les antispécistes tendent leurs filets à la place de l’Europe

Lausanne L’association 269 Life Libération Animale s’est mise en scène afin de protester contre l’exploitation des animaux aquatiques Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.