L'armée de l'air attire des milliers de fans

SuisseDes aficionados ont pu admirer les performances des pilotes d'avions de combat et d'hélicoptères, mercredi sur l'Axalp.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Près de 6000 visiteurs se sont pressés mercredi dans l'Oberland bernois pour assister à la traditionnelle démonstration de tir d'aviation des Forces aériennes sur l'Axalp. Ils ont pu admirer les performances des pilotes d'avions de combat et d'hélicoptères.

Pour avoir de bonnes places, par exemple sur le Tschingelhorn et l'Axalphorn, les visiteurs ont dû faire preuve d'endurance. Entre une et trois heures de marche étaient nécessaires pour atteindre ces lieux situés à quelque 2200 mètres d'altitude.

La météo s'y prêtait bien en cette belle journée d'automne, ce qui n'est pas toujours le cas. Par le passé, la manifestation a dû être annulée à cause d'un épais brouillard.

Interrogé par l'ats, Jürg Nussbaum, chef de la communication des Forces aériennes, a indiqué que la démonstration de tir s'est déroulée sans incident, conformément au programme. Le chef de l'armée, Philippe Rebord, faisait partie des invités.

Le programme de mercredi prévoyait notamment des tirs de canons en montagne, une parade avec des avions de combat F/A-18 et F-5, la présentation de l'avion PC-21, l'engagement d'éclaireurs parachutistes et des opérations de sauvetage et d'extinction. La manifestation se poursuit jeudi, avec le même programme.

A l'origine, la démonstration de tir était un événement destiné au commandement militaire, aux politiciens et à une brochette d'invités. Au fil des ans, elle a attiré de plus en plus de spectateurs. Aujourd'hui, des fans d'aviation du monde entier viennent à Axalp. (ats/nxp)

Créé: 11.10.2017, 19h23

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Trois femmes avaient déjà mis en cause Donald Trump durant la campagne présidentielle. Elles se sont retrouvées sur un plateau de télévision pour réitérer leurs accusations. La Maison-Blanche a dénoncé des «histoires inventées»
(Image: Bénédicte) Plus...