Asile: les centres fédéraux sont la bonne solution

Votation du 5 juinL'objectif de la révision de la loi est d'accélérer les procédures et d'augmenter le nombre de places au niveau fédéral.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Grâce aux centres fédéraux, les procédures d'asile seront plus rapides et moins coûteuses, estime le comité interpartis «Oui à la révision de la loi sur l'asile». La phase de test révèle que la durée de ces dernières est réduite en moyenne de 39%.

Le taux de recours a lui baissé d'un tiers. La nouvelle structure proposée est un succès, a déclaré mardi le comité interpartis lors d'une conférence de presse à Berne. Il y présentait ses arguments en faveur de la réforme de la loi sur l'asile, soumise au peuple le 5 juin.

«Le nombre important de demandeurs d'asile en Suisse rend l'accélération des procédures d'asile plus nécessaire que jamais», revendique le comité. Les centres fédéraux permettent ainsi de raccourcir les délais de recours de même que le circuit, les différents acteurs étant réunis «sous un même toit».

La révision de la loi sur l'asile garantit également un traitement équitable. En effet, les requérants auront droit aux services d'un avocat gratuit, «une représentation juridique adéquate» d'après le comité.

110 millions d'économie

Celui-ci souligne encore que la réforme permet à la Confédération d'économiser quelque 110 millions de francs par an en comparaison avec le système actuel. En créant des centres fédéraux, les cantons se verront déchargés. Les coûts diminueront aussi au niveau de l'aide d'urgence, les requérants étant mieux conseillés juridiquement.

La nouvelle loi prévoit de trancher 60% des demandes en 140 jours au maximum. L'objectif est d'accélérer les procédures et d'augmenter le nombre de places au niveau fédéral afin de traiter la majorité des demandes d'asile dans des centres de la Confédération.

La Suisse a été découpée en six régions pour mener les procédures. Le Secrétariat d'Etat aux migrations a prévu 5000 places dans les centres fédéraux, dont 1280 places d'hébergement en Suisse romande. La création de ces centres a été décidée l'an dernier par le Parlement. L'UDC a alors saisi le référendum contre le texte adopté. Le peuple aura le dernier mot le 5 juin.

(ats/nxp)

Créé: 12.04.2016, 13h55

Articles en relation

Economiesuisse soutient la réforme de la loi sur l'asile

Votations du 5 juin Selon Economiesuisse, une procédure d'asile accélérée est nécessaire. L'organisation patronale estime qu'une décision doit être prise dans un délai de 140 jours. Plus...

Asile: Sommaruga défend sa réforme

Crise migratoire La conseillère fédérale a défendu devant la presse la révision de la loi sur l'asile qui sera soumise au peuple suite à un référendum de l'UDC. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 12 décembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...